Partagez | 
 

 Trop d'un coup! [pv Vlad] +18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Dim 31 Jan - 23:15

« Ce matin un corps mutilé a été retrouvé dans un quartier de Chinatown. La victime n’est pas reconnaissable, mais il porterait au cou une plaque militaire qui l’identifierait comme étant Novak Bjornson. Un ancien soldat américain, revenu il y a quelques années d’Irak. La police refuse de donner plus d’informations sur le sujet… »

Sur l’écran en haut à droite la photo d’un militaire est affiché dans un petit cadre sous-titré par le nom « Novak Bjornson ». L’homme sur la photo semble plutôt musclé, l’air maussade et effrayant. Les sourcils froncés et la bouche qui forme une certaine moue. Ses cheveux châtain claires en bataille…

La nouvelle circule dans le quartier en boucle depuis l’aube, le journal régional essaye toujours d’avoir plusieurs informations mais apparemment la récolte ne se montre pas très fructueuse. Et pour cause… Novak Brjornson n’existe plus depuis plusieurs années. Il a disparu de la circulation, la seule preuve de son existence est cette plaque militaire.
Je me sens nu sans elle… Son cou lui semble vide, je ne sens pas son poids sur ma nuque. Je n’ai jamais été très attaché aux choses, mais cette fois j’ai comme un poids sur le cœur. Mais bon je pourrais toujours la récupérer plus tard. Même si les flics pour qui je bossais ne peuvent plus me senti et que je ne peux plus les approcher, il y a toujours des flics pourris à qui je pourrais demande de me la récupérer…

On peut dire que cette fois je me suis salement planté… Amoché, tâché de sang, une patte qui traine, j’avance dans les rues difficilement, les rues les moins fréquentées pour croiser le moins de personnes possible et dès que je peux je me tire jusqu’aux toits, ici je pourrais passer plus inaperçu mais je en suis pas au mieux de ma forme, je frôle la chute à chaque saut de toit en toit que je fais.

Allongé dans le lit de Vlad je reprends mon souffle difficilement. Il a l’air de parler mais je ne comprends pas trop ce qu’il dit. Ca bourdonne dans ma tête, je me sens si mou. Il m’a complètement cassé. Je ne résiste pas et m’endors. Quand je rouvre les yeux c’est le milieu de la nuit. C’est ce que j’avais prévu… Vlad dort… Je devrai me lever en silence et me diriger jusqu’à son bureau. Chercher tout ce que je peux trouver à son sujet puis disparaitre. Mais… Une sorte de force m’empêche de me lever. Je regarde mon patron dormir, il n’a pas l’air d’être le criminel qu’il est quand on le regarde dormir. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il est mignon quand il dort, mais il a l’air d’être quelqu’un de normal… Mais c’est peut-être aussi parce que en étant sa peluche j’ai pu voir son côté humain. Un homme qui câline son chat dès qu’il le peut, qui prend un verre de lait à la cannelle avant d’aller au lit et qui demande ses câlins comme un enfant jusqu’à ce qu’il s’endorme. J’ai vu l’envers du décor pour une fois… Je ne suis pas du côté des employés, des tueurs, des dealers… Je ne peux pas le trahir… Je n’en ai pas envie…

J’ai refusé de chercher des informations sur Vlad… Quand je l’ai dit aux flics ils ont fait mine d’accepter mon choix mais je sentais bien que ça n’allait pas si bien se passer. Un peu plus tard tous les gangs pour lesquels j’ai bossé comme infiltré ont commencé à me filer. Ils étaient tous à ma recherche, j’ai dû fuir et me cacher plusieurs jours, j’ai peu échapper à la plupart d’entre eux mais j’ai baissé ma garde et je me suis fait avoir… Je n’avais pas dormi n mangé depuis quelque jours… Il n’a pas été difficile pour eux de me mettre à terre mais j’ai pu fuir avant qu’ils ne me tuent, mais j’ai été rattrapé par un mec. Je n’ai pas eu d’autre choix que de me battre contre lui. J’ai rassemblé toutes mes forces. Hors de question de me laisser crever si facilement… Il faut… Il faut que j’aille chez Vlad… Je n’ai pas pu faire mon travail de peluche pendant plusieurs nuits… Je dois y aller… Il doit être en colère de ne pas m’avoir vu… Enfin… Non c’est prétentieux de penser ça… Mais je pense qu’il serra contrarié quand il me verra pointer mon nez.

Je me traine jusqu’au toit de sa maison, puis en m’accrochant à la gouttière je me glisse jusqu’au jardin laissant des trainées de sang dessus. Puis je vais frapper à la porte de derrière voyant Aline à la fenêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Dim 31 Jan - 23:19

Quelque chose ne collait décidément pas dans cette histoire. Comme beaucoup, Vladislav finissait au courant des dernières nouvelles rapportées par les médias. Lui-même était peu friand de télévision, il savait bien que ce qui était dit au grand public aux heures d'audience était quelque peu... Déformé. Différent de la réalité du terrain. Evidemment, ils n'avaient pas le temps de chipoter sur des détails, être bref et concis étaient les maîtres mots des informations. Dans le cas de cet homme à l'écran, son meurtre semblait coïncider avec un évènement qui lui était plus proche, plus personnel également... La disparition de sa peluche.

Cela faisait plusieurs jours que Novak - l’authentique - n'était plus réapparu par chez lui. Plusieurs jours que son côté du lit était désespérément vide. Un accident ? Un imprévu serait sans doute plus précis. Un départ après avoir trouvé finalement ce qu'il voulait semblait plus réaliste encore. Et pourtant... Vladislav n'avait pas remarqué l'absence de quoi que se soit, pas même d'ouverture forcée nul part, rien. Le mystère restait entier. Il avait peut être été rappelé à l'ordre, qui savait.

Vladislav ne fit rien cependant. Il ne savait pas où le contacter, il y avait toujours la piste du compte en banque mais nul doute qu'il ne trouverait pas de piste fiable par ce biais là. Et quand bien même, pourquoi ferait il une telle chose tout d'abord ? Ce n'était qu'une peluche, hum ? Ou plutôt un chat errant à l'heure actuelle. Il en avait peut être eu marre de cette vie de peluche entretenue, peut être que finalement leur baise avait été la goutte de trop. Ça n'avait aucun sens, Novak avait eu l'air d'aimer ça si désespérément, avec lui... Le norvégien finit par soupirer. Il avait du travail sur tous les fronts aujourd'hui et ça le fatiguait d'avance. Ces dernières nuits n'avaient pas été reposantes, il avait éprouvé la sensation de manque. Détestable... Il s'y ferait, comme on se fait à tout. Mais se faire à l'absence de sa peluche serait plus long qu'on aurait pu le penser...

---

Comme chaque jour, Aline s'occupait de la demeure de son patron, qu'il soit là ou non. La tâche n'était pas à prendre à la légère, elle le savait bien, elle avait des responsabilités. Tout devait rester à la convenance de Monsieur, selon ses goûts, il avait fallu pour elle apprendre à mieux les connaître que lui-même. Sa place faisait d'elle également un témoin de choix concernant l'humeur du norvégien, elle avait remarqué... Que son patron était devenu plus mutique. Pas que Vladislav soit un grand bavard mais le constat était là. Elle ne savait pas quoi faire, hormis lui préparer un lait plus doux que d'habitude encore, elle ne savait pas comment gérer une telle situation hormis en le laissant se reposer comme exigé. Aujourd'hui encore, elle le laissa récupérer de sa nuit vide. C'était devenu si rapidement pesant...

Alors quand on frappa à la porte et qu'elle découvrit Novak en l'ouvrant, elle put difficilement retenir un cri. Elle était surprise, puis très vite effrayée par le sang qu'elle ne voyait pourtant pas couler pour la première fois.

- N-Novak !!

Ni une ni deux, elle se précipita pour lui apporter son soutien, puis son aide. Elle devait l'épauler, jauger l'état de ses blessures... Non ! Appeler un médecin, ah... Elle ne savait pas, elle ne savait plus, et très vite ses yeux s'embuèrent.

- Bon sang, Novak... T-tiens bon...

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Dim 31 Jan - 23:21

Bizarrement je me sens soulagé d’être ici. Je respire plus facilement et ferme les yeux apaisé, jusqu’à ce qu’Aline ouvre la porte. Elle a l’air complètement paniquée la pauvre, je m’appuie sur elle pour me redresser et j’avance comme je peux pour rentrer. Mais quand je vois ses yeux se remplir de larmes j’attrape son menton entre mes doigts et la force à me regarder.

-Aline… Ne t’inquiète pas comme ça ! … Les trois quart du sang sur moi n’est pas le mien !


Je caresse ses cheveux puis ses joues avec douceur… Je ne sais pas quoi faire d’autre pour la rassurer, mais j’étale du sang sur sa jolie peau. Elle est si adorable de s’inquiéter comme ça… Je lui fais un sourire aussi doux que je le peux et souffle calmement :

-Les seules choses dont je souffre c’est de fatigue et d’une balle qui a frôlé ma cuisse. Je ne risque rien… Reste calme…


Je gronde faiblement en appuyant ma main sur l’impact, ça saigne abondamment mais c’est plus impressionnant que ça n’est grave. J’ai pu faire un garrot avec un morceau de mon t-shirt, donc je ne manque pas de sang. Il faudra juste nettoyer désinfecter et recoudre…

Pour m’assurer de bien la rassurer je rajoute :

-Par contre je suis mort de faim !

Je lui fais un sourire amusé et en m’appuyant à Aline je me dirige jusqu’à la cuisine et me laisse tomber sur une chaise en soupirant. Puis je plonge une main dans ma poche et en sort une balle que je pose sur la table. C’est celle qui m’a blessé, je ne pouvais pas la laisser sur la scène de crime.

-Il faudra se débarrasser de ça… La faire fondre en faire un bibelot… Surtout ne pas la jeter… Il faudra aussi nettoyer la gouttière… J’ai semé des indices qui devraient dévier celui qui suivrait mes traces mais il vaut mieux ne pas jouer avec le diable…

Je soupire et souffle puis je détache mon pantalon et le garrot, force sur ma bonne jambe pour le retirer et regarder ma blessure après avoir remis le tissus serré sur ma cuisse…

-je pourrais avoir un linge propre et du désinfectant s’il te plait ?


Je ne veux pas la forcer à s’occuper de ma blessure je peux le faire moi-même… En attendant je réfléchis, perdu dans mes pensées puis quand Aline me donne le désinfectant je dis d’une voix plus faible.

-Dis ? … Est-ce que Vlad m’en veut de ne pas être venu ces dernières nuits ?

… J’ai échappé à la mort voire même à la torture si j’avais été attrapé par certains gangs. Mais bizarrement la seule chose qui me préoccupe c’est de savoir si Vlad veut encore de moi comme peluche, si il est fâché contre moi… C’est étrange, moi-même je trouve ça bizarre. Pourquoi ce job a plus d’importance pour moi que ceux que j’ai pu avoir avant ? Pourquoi j’apporte tellement d’attention au sommeil de Vlad ? Quand j’y réfléchis, je n’ai pas pu dormir sans lui… Et j’ai hâte d’aller le retrouver dans son lit et serrer mes bras autour de sa nuque. J’ai envie de sentir son odeur, d’entende sa respiration. J’ai l’impression d’avoir une dévotion pour lui que je cherchais à avoir depuis longtemps mais j’étais loin d’imaginer que ça serait une dévotion de doudou et pas d’homme de main… Et si jamais je devais… Partir… Ne plus jamais m’occuper de lui, veiller sur ses nuits… J’aurai l’impression d’avoir échoué quelque chose de très important… À à peine 31 ans j’aurai foiré ma carrière… C’est ridicule… Je suis tellement handicapé de la relation humaine que j’échoue même dans le rôle tout simple de peluche…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Dim 31 Jan - 23:24

Inutile de dire qu'Aline fut très rapidement soulagée en sachant que le sang n'appartenait principalement pas à Novak, même si ses larmes menaçaient de s'écouler à chaque instant. Elle prit sur elle, essuya ses yeux en se voulant discrète, avant d'afficher un maigre sourire. C'est qu'elle l'aimait bien Novak, la petite Aline, alors elle s'inquiétait rapidement pour lui.

- D'accord... Je vais te préparer quelque chose alors... Des sandwichs !

Avec beaucoup de beurre de cacahuète, bien sûr. Elle mettrait un point d'honneur à le faire, mais d'ici là, elle l'épaula, l'aidant à atteindre la cuisine. Tout ce sang... Même si ce n'était pas la première fois qu'elle en voyait aussi abondamment, cela restait toujours impressionnant et fort à éprouver... Surtout quand il s'agissait de Novak, son petit gabarit rendait le tout plus spectaculaire encore... Elle l'écouta de nouveau, observant la balle qui tomba sur la table. C'était donc elle qui l'avait blessé à la cuisse... Aline hocha de la tête vivement.

- Je m'en assurerai.

Faire fondre la balle, ça elle le ferait avec plaisir elle-même, quant à la gouttière, elle aurait sans doute besoin de l'aide d'Henry. Dès que Novak détacha son pantalon, elle... rougit finement et le lui prit. Tant pis si elle se salissait les mains, elle avait déjà du sang sur le visage sans même s'en rendre compte. Savoir qu'elle ne pourrait probablement pas ravoir son pantalon l'ennuyait plus. Aïe aïe... Vraiment, quelle sale blessure... Son cœur se serra sur le coup, comme sa gorge s'assécha. Un peu de nerf... Elle lui ramena par la suite de quoi nettoyer sa plaie, plusieurs serviettes ainsi que le désinfectant. L'aider à panser sa blessure ne l'aurait pas dérangé, si c'était pour le bien de Novak, elle le ferait sans rechigner. La suite la surprit pourtant un petit peu... Novak s'inquiétait pour son patron... Huuuw, va savoir pourquoi elle éprouva une forme de soulagement inattendu... Comme si, dans le fond, elle avait espéré entendre une telle question rien que pour le plaisir de lui répondre, toutefois, elle resta solennelle.

- Monsieur n'a rien dit à ce sujet, mais... commença-t-elle avant de fixer Novak, un peu embêtée comme... Contente malgré tout. Mais elle ne put terminer sa phrase car une autre présence l'interrompit. Elle eut un petit sursaut en remarquant Vladislav dans l'encadrement de la porte. Visiblement, il avait l'air... mal réveillé en dépit de son apparence irréprochable comme trop souvent. Seigneur... Est-ce qu'il avait entendu le début de sa phase ? ...

Peu importe, l'Alligator posa bien vite son regard sur le lémurien maculé de sang. Okay. Ça expliquait des choses. Beaucoup de choses même. Son regard délavé resta neutre, mais le coin de ses lèvres s'étira faiblement.

- Tu t'es perdu en chemin à ce que je vois.

Il fit signe à Aline de prendre congés, il allait prendre la relève. Et il n'avait pas très envie de partager ce moment.

- ... Monsieur... Il a besoin de sandwichs au beurre de cacahuète.
- ...
- ... ?
- Je m'en occuperai.
- Avec beaucoup de beurre de cacahuète.
- ... Oui.


Evidemment. Vladislav sourit finement à la jeune fille, c'était amusant de voir qu'elle prenait autant à cœur son travail, même par rapport à Novak. Surtout par rapport à lui avait-il envie de préciser, haha. Rassurée, un petit sourire s'étira sur ses lèvres alors qu'elle partit avec le pantalon de Novak.

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Dim 31 Jan - 23:24

Une partie de moi aimerait que Vlad ai eu un pincement au cœur en entendant parler de ce Novak Bjornson ancien soldat, mort dans la nuit. Peut-être qu’il n’avait pas remarqué qu’il n’était pas écrit Brynsteinn sur ma plaque militaire… Mais j’aime imaginer qu’il y ait fait attention et que cette nouvelle l’ait marqué, qu’il se soit inquiété… J’aimerai le voir rassuré de me trouver vivant ici… Le voir souffler de soulagement, et me serrer contre lui…

Aah… Je fantasme un peu trop… Je n’ai pas la prétention de croire que j’ai une telle importance pour lui… Mais ça me fait du bien de l’imaginer…

Mais au moins Aline s’inquiète, il y a une personne dans cette maison qui en quelque chose à faire de ma présence si jamais ça n’est pas le cas de Vlad… Quand elle m’annonce qu’il n’a rien dit je baisse les yeux tristement … Puis il y a ce « mais », je lève les yeux d’un coup et la fixe en attendant la suite. C’est comme ça que je remarque la grande carrure de Vlad dans le cade de la porte. Mon cœur fait un bon dans ma poitrine (ce n’est pas très discret parce qu’un jet de sang gicle d’un coup au sursaut de mon cœur). Je me sens heureux de le voir, ça me fait du bien. D’un coup je suis très détendu et je souris faiblement mais avec un air d’enfant qui a fait une bêtise. Vlad n’a pas l’air soulagé ni heureux de le voir… Mais il a une mine affreuse et fatiguée, il sourit faiblement et ça me fait plaisir de voir ça.

-Oui… J’ai rencontré quelques… Complications. Je suis désolé…


Je regarde Aline avec un petit sourire alors qu’elle a dit à Vlad qu’il faut faire un sandwich. Au beurre de cacahuètes, j’adore ça ! Puis je regarde Vlad avec une petite inquiétude, appréhendant ce qu’il va me dire…

-J’aurai bien voulu revenir plus tôt… Mais… Ça n’a pas été possible…


Pour la sécurité de Vlad ça aurait été très inconscient de revenir plus tôt… Même si je ne suis pas là pour le protéger je ne suis pas là non plus pour lui apporter plus d’ennuis…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Dim 31 Jan - 23:26

Il avait déjà eu l'occasion de lire les inscriptions sur la plaque militaire de Novak. Après tout, quel maître serait-il s'il ne savait même pas ce qui figurait sur la plaque de son chien ? Sur le moment, en apprenant la nouvelle, Vladislav avait simplement bugué. Puis il avait très vite rationaliser la chose par un « Non. Impossible. », décidant qu'il s'inquièterait du sort de Novak s'il ne réapparaissait pas au bout d'un mois complet. Il fonctionnait comme ça, les pions, ce n'était pas ce qui manquait après tout dans son entourage. Des allers et venus permanents de pions qui arrivaient et disparaissaient un jour ou l'autre, le temps d'être plus discrets dans le milieu.

Après, cela ne voulait pas dire que Vladislav était resté parfaitement insensible à cette nouvelle, imperméable. Pour Novak qui avait pris le temps de l'observer en privé, il avait dû se rendre compte que l'Alligator avait sa sensibilité propre, voire même exacerbée en certaines circonstances. Ses sautes d'humeur, qui tranchaient avec son image habituelle, publique. Une image plus vraie qu'il n'avait pas encore livrée entièrement à Novak, non, mais il en verrait déjà plus après quelques années, si le temps le lui permettait.

Dans tous les cas, Novak avait encore du sang à extirper vu le jet qui le salua. Ils étaient tous les deux fatigués, ça faisait plaisir à voir en un sens. Rebienvenue à la maison. Vladislav l'écouta d'une oreille, son regard se promenant sur l'ensemble du corps de sa peluche. On avait maltraité sa peluche... Infâmes fils de pute. Ses yeux remontèrent vers les siens, fatigués eux aussi. Il avait des cernes pires que d'habitude, une apparence plus miséreuse... Ça avait son petit attrait ma foi.

- Je vois.

Et... C'était tout. Vladislav ne lui en voulait pas. Pas plus que cela. Il acceptait simplement son explication, aussi lambda et floue était elle à la fois. Il s'en accommodait très bien et, puisque Novak ne semblait pas encore mourant, il lui fit signe de patienter encore un peu.

- Ne bouge pas.

Et attends un instant, le temps qu'il obéisse finalement aux recommandations d'Aline et qu'il n'aille préparer de quoi sustenter son pauvre lémurien. Avez vous déjà vu un riche actionnaire préparer des sandwichs au beurre de cacahuète ? Moi oui. Maintenant. Et il le faisait si naturellement en plus... Sans doute parce qu'il était en train de faire le rapprochement entre ce que mangeaient les lémuriens d'Australie et les cacahuètes. Oh... Révélation du sens profond de la vie. Il prit son temps pour bien les faire, leur donner une jolie apparence... Aussi jolie que pouvait être quelque chose d'aussi simple. On dira qu'ils étaient joliment présentables, c'est ça. Généreusement fourrés également. Il ne le fit pas plus patienter, revenant à Novak pour les lui offrir. Ça l'occuperait, le temps qu'il s'occupe de lui. Ce qu'il fit en venant poser un genou à terre devant lui.

- ...

Voyons voir ça de plus près... Vladislav examina sa plaie à la cuisse. Elle lui rappelait sa propre blessure par balle qu'il avait eue au même endroit, il y a à peine deux ans. Tragique incident. Il la nettoya, en silence, soigneusement, appuyant ce qu'il fallait où il le fallait. Ça faisait longtemps qu'il n'avait plus pris soin de qui que se soit, et... Ça le satisfaisait que ça soit sa peluche qui en profite. Il avait envie d'en prendre davantage soin maintenant qu'il l'avait retrouvée. Il sourit finement, relevant les yeux de sa plaie pour pouvoir fixer les yeux noirs de Novak un instant.

- Bjornson hein. D'où l'intérêt d'avoir une double identité.

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Dim 31 Jan - 23:27

Vlad donne l’impression de rester neutre mais… J’ai comme l’impression de voir un petit air rassuré bien caché dans son visage. Il n’a pas l’air furieux comme je l’imaginais et ça me fait vraiment plaisir. Plus qu’il ne peut l’imaginer… Mais j’ai tout de même un poids, quelque chose qui fait que je ne peux pas avoir la conscience tranquille même si j’ai tout laissé tomber pour ne pas trahir Vlad, et pour pouvoir rester avec lui. Je le regarde me préparer mes sandwiches préférés. Aline m’en a souvent fait, mais Vlad jamais, et l’attention me touche d’autant plus. Quand il revient je prends l’assiette et mord joyeusement dans une tartine.

-Merchi !

Mmh ! Une couche bien généreuse de beurre de cacahuètes, juste comme je l’adore. Puis je plisse le nez en gémissant légèrement de douleur alors qu’il presse ma blessure et le je le regarde. Vlad, un genoux au sol à prendre soins de son petit lémurien… Je ne peux pas m’empêcher de le fixer avec un air à la fois tendre, heureux et reconnaissant…Et sans m’en rendre compte : Amoureux. Je n’ai pas remarqué tout de suite qu’il avait relevé les yeux vers moi pour me fixer. Je reprends mes esprits quand il prononce mon deuxième nom. Je baisse les yeux et hoche faiblement la tête.

-Je l’ai pris quand je me suis inscrit à l’armée… Il fallait que je parte au plus vite et comme j’avais un casier ça compliquait les choses… Je l’avais déjà utilisé quand je me suis enfuis avec Carmen pour ne pas que son mari nous retrouve, mais je ne l’avais jamais donné officiellement avant mis à part pour le bail…

Je ne sais pas pourquoi je lui raconte tout ça… Je pouvais aussi juste hocher la tête comme je l’aurai fait pour n’importe qui d’autre qui m’aurait fait la réflexion… Mais avec Vlad j’ai comme l’envie qu’il sache tout de moi… Les mots sortent tout seul avec lui… Quand une pensée me travers l’esprit j’ai envie qu’il la connaisse… Je ne suis pas certain d’aimer cette partie de moi… Le Novak bavard… Je m’étais tellement employé à en dire le moins possible, à ne pas laisser mes sentiments parler pour moi… Quand j’étais petit si je répliquais je me faisais cogner d’autant plus fort… Quand j’étais adolescent je me battais avec mes penchants homosexuels, je ne voulais en parler à personne, je serais les dents pour ne pas en dire trop… Avec Vlad je n’ai même pas le temps de serrer les dents…

Non je mens… Je serre les dents parfois… Pour ne pas dire les mots qu’il ne faut pas. Il ne faut jamais que je les dise ceux-là, il ne faut même jamais que je les pense !
Par contre… Il y a un aveu important que je dois lui faire…

-Vlad… Il faut que je te dise quelque chose… Je bossais pour les flics… C’était eux qui m’avaient demandé de venir bosser pour toi… Il fallait que je leur fournisse des informations pour qu’ils puissent te coffrer… J’avais déjà fait pareil chez Wong et d’autres clans qui sont tombés…

Je baisse les yeux et détourne le regard, honteux.

-Cette fois j’ai refusé de leur donner ce qu’ils voulaient…

Pas la peine d’en dire plus, la suite va de soi…

Je n’ai pas la prétention de vouloir qu’il me pardonne ou qu’il me remercie pour ne pas avoir balancé les informations… Mais j’aimerai qu’il ne me jette pas dehors… Qu’il ne m’abandonne pas à la rue… Je veux qu’il me garde avec lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Dim 31 Jan - 23:30

Pourquoi serait il furieux ? Ce n'était pas la première fois qu'il avait à faire à un mauvais employé. Selon les contextes, il y avait deux possibilités à envisager en général : le renvoi ou la suppression. Le souci actuel était que Novak avait le statut d'employé classique avec une excuse d'employé souterrain. Paradoxe. Qu'allait il faire de celui-là ? Eh bien... La réponse lui semblait évidente. Mais là, maintenant, il releva le regard vers le sien. De son point de vue, il pouvait y lire de la reconnaissance. Une forme de loyauté très présente. Et... Quelque chose qui se rapprochait de l'allégresse. Allégresse qui disparut dès qu'il eut évoqué son identité mensongère.

Et, quelque part, Vladislav se sentit... Contrarié par ce que disait Novak. Par par rapport à son contenu mais plutôt par rapport à la facilité relative avec laquelle il lui faisait part de son passé. Stop. Ça, il ne voulait pas le savoir. Il ne voulait pas... envisager sa peluche sous un nouvel angle, plus profond, en lui donnant une histoire propre. Il ne voulait pas connaître l'histoire et son fond du titre qui pourtant l'intéressait depuis un moment. Ce n'était que du plus, du superflu inutile. Stop... Il ne voulait pas... Et il finit par froncer les sourcils.

Jusqu'à ce que Novak ne passe au registre plus... Professionnellement toléré. Bon... En tout cas il espérait, parce que les « Il faut que je te dise quelque chose » était généralement un début d'emmerdes plus qu'autre chose. Mais non, ça allait. Ce n'était qu'une révélation digne de fin de film d'action. Le moment des aveux. Oui mais non en réalité. C'est pas ce que je voulais vraiment. Ce que je veux vraiment, c'est toi. Oh... Happy end. Donc, il bossait pour les flics. A cela, Vladislav sourit, amusé, continuant de panser sa blessure à la cuisse.

- Evidemment.

Comme si ça ne se voyait pas gros comme une maison que Novak l'avait approché en ce sens, ça, il n'en avait jamais douté. Mais il ne pensait pas pour autant que Novak travaillait pour le compte des flics, tiens donc... Un indic ? Une taupe... Ce qu'il pouvait les haïr. Les traîtres, il aimait plus que les autres encore les broyer. Il y avait le côté mérité dans leurs actes qui l'excitait tant. Donc, Wong avait eu des emmerdes grâce à lui ? Haha, d'accord, il pouvait l'envisager également. Eh bien, Vladislav l'avait fixé depuis le début jusqu'à maintenant, en silence, sans commentaire, attentivement. A présent... Il n'y avait qu'une question qui lui restait en tête.

- Pourquoi ?

Pourquoi ne pas avoir fait le travail comme d'habitude ? Faute de preuves ? Ça ne l'étonnerait pas, il savait se faire excessivement discret, jusqu'à l'oubli, sur ce genre de détails. Et... Il aimerait surtout entendre cette réponse. Il ne voulait pas voir les autres réponses possibles... Encore moins les entendre.

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Dim 31 Jan - 23:35

J’aurai pu me taire… J’aurai pu lui mentir jusqu’à la fin… J’aurai pu rester à ses côté sans jamais lui avouer… Mais c’était plus fort que moi… Il fallait qu’il le sache… J’ai comme l’impression qu’il a fait de moi un chien fidèle qui n’est pas capable de lui mentir, ou de faire quoi que ce soit qui pourrait lui nuire…

J‘ai été trop proche de lui trop longtemps … Je me suis perdu et maintenant je suis à lui… Je me sens tellement offert que je pourrais me mettre entre lui et une balle sans même y réfléchir… Je ne crois pas qu’il apprécierait d’ailleurs…Et ça n’est pas mon rôle… Et mon rôle… je l’aime… C’est vrai, ça n’est pas terriblement valorisant, mais j’aime veiller sur son sommeil, le serrer dans mes bras. J’aime coucher avec lui, j’aime me laisser totalement aller dans ses bras. J’aime quand il me maltraite et qu’il use de mon corps comme bon lui semble. Et je n’ai pas envie d’arrêter.

Je veux être à lui définitivement ! … Bon… j’imagine qu’un beau jour il se débarrassera de moi… On ne garde pas son doudou toute sa vie… Un jour il pourrait très bien tomber amoureux et trouver quelqu’un pour dormir avec lui sans avoir à être payé… Je redoute ce jour, j’ai peur de ce jour où il pourrait me jeter… Mais déjà… Il faudrait qu’il veuille encore de moi alors que je lui ai avoué être un traitre… Un traitre qui n’a même pas été capable de le trahir…

Bonne question d’ailleurs. Pourquoi ? Pourquoi je n’en ai pas été capable ?

-… Je n’y suis pas arrivé… Je n’ai pas eu envie…


Pourtant je sais ce qu’il fait… Je sais quel genre de personne il est… Et je n’approuve pas ! Je ne suis pas du tout d’accord !!! Mais… Lui… Vlad, l’homme qu’il est dans sa vie privée… Ses petites habitudes, le morceau de piano que son réveil joue tous les matins, son verre d’alcool quotidien, son verre de lait à la cannelle, sa façon de câliner son chat et de le considérer comme l’être le plus précieux qu’il ait… Sa façon de se blottir contre moi alors que j’enlace sa nuque. Ses érections matinales que je meurs toujours d’envie d’apaiser… Sa façon de remettre ses cheveux en arrière si une mèche se rebelle… Je veux faire partie de ce quotidien le plus longtemps possible… Cet homme… Je l’apprécie énormément…

-Je veux rester à ton service…


Je lui souris faiblement mais tristement. Pour la première fois depuis longtemps je fais ce que j’ai envie de faire et pas ce que je dois faire… Et même si je me sens coupable, ça me fait énormément de bien…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Dim 31 Jan - 23:36

Non. Ne jamais, JAMAIS, faire l'erreur de se mettre entre lui et une balle. Il avait du mal à pardonner ce geste précisément, que ça soit envers lui-même ou envers son bouclier bienveillant. Abruti fini, pourquoi risquer sa vie pour lui si c'était pour ensuite le lui reprocher jusqu'à la fin de sa vie ? Pourquoi se mettre en danger sciemment quand il avait déjà un garde du corps particulièrement robuste et fait pour ça ? Est-ce qu'on pouvait vouloir à ce point changer sa relation présente avec lui ? Dans tous les cas, il ne tolérait ce geste que de la part de Dany, Vladislav n'était pas un sucre... Jalousement, il ne voulait plus qu'on prenne les balles qui lui étaient destinées.

Toutefois, il n'y pensait pas. Il regardait... Il fixait Novak, vaguement, alors qu'il lui répondait. Il n'y était pas arrivé, il n'en avait pas eu envie, ah l'incapable... Le norvégien patienta encore, et sourit à la fin de son dernier propos.

- Hum, c'est embêtant, commença-t-il, faisant mine de réfléchir. Comment veux-tu rester à mon service alors que tu viens de me prouver que tu es un incapable ?

Il haussa un sourcil, affichant un sourire clairement narquois et moqueur. Ouais, je reviens vers toi la patte trainante parce que j'ai merdé et parce que je veux te faire une léchouille, wouf ! Ahaha, Vladislav secoua finalement la tête, l'air profondément amusé. Il tendit le bras, venant ébouriffer lentement les cheveux de sa peluche-toutou.

- C'est bon, je plaisante. Reprends ta place pour ce soir. Et fais quelque chose pour tes cheveux, de grâce, qu'est-ce que c'est que ce poil si peu soyeux ?

Je ne t'ai pas élevé de la sorte allons. Une façon de lui remettre en mémoire le bon déroulement des choses sous son toit, de lui rafraichir le corps comme la mémoire. Pas d'odeur extérieure sur lui tant qu'il était ici. C'était ça, être à son service après tout. Vladislav finit par tourner les talons. Il avait envie d'un verre maintenant et... Ah... Oui. Il oubliait. Tournant la tête de nouveau vers Novak après quelques pas, il l'observa de son air neutre habituel.

- Rebienvenue, Novak.

Puis il reprit sa marche jusqu'au salon, non pas sans sourire cette fois.

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Dim 31 Jan - 23:36

Un petit chien qui revient vers son maître… C’est ce que je suis… Et je n’en suis pas terriblement fière mais je n’y peux rien, j’ai l’impression d’être inutile si je ne travaille pas pour lui… Je ne sais pas pourquoi… Je n’ai pourtant pas un travail très valorisant pour lui. Mais je ne déteste pas ce que je fais. J’adore en fait… J’aime me dire que Vlad dort mieux avec moi… Même si c’est faux. J’aime le croire, et je veux faire en sorte de l’être !

Seulement quand il me dit qu’il ne veut plus de moi parce que je suis un incapable, mon visage se décompose ! Non ! Et lui qui me dit ça avec un air amusé ! Je sens mon cœur se serrer ! Non… Je ne veux pas me faire renvoyer comme ça ! J’ai besoin de rester avec lui, j’ai besoin de continuer à m’occuper de lui. Après tout je viens juste de lui dire que je lui étais tellement fidèle que j’ai risqué ma vie pour ne pas le trahir !

La suite de ses mots n’arrivent pas tout de suite jusqu’à mon cerveau… Je le fixe hébété alors qu’il s’éloigne. Ça n’est que quand il me souhaite la re-bienvenue que je capte enfin ses mots. Je souris finalement.

Le soir venu, tout propre les cheveux qui sentent bon et un pansement tout neuf, habillé de mon uniforme je viens m’installer au lit avec Vlad. Difficilement à cause de ma blessure, je me rapproche de lui et enroule mes bras autour de ses épaules posant mon front contre son cou. Il sent bon! … J’aime son odeur et la chaleur de sa peau. Je viens embrasser son cou avec douceur.

-Ton doudou et prêt à reprendre son travail et le faire comme il faut!

Doudou… Quel poste… Moi qui ai toujours été tueur ou homme de main… Ça me fait bizarre de ne pas avoir un travail qui ne consiste pas à m’attaquer aux gens et de juste prendre soins de quelqu’un…

Je glisse mes doigts sur son torse avec douceur massant sa peau.

-Je ne m’en irai plus jamais… Tant que tu ne m’auras pas jeté dehors…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Dim 31 Jan - 23:37

Mais... C'est que Vladislav dormait effectivement mieux avec lui. Le reste, il n'en avait strictement rien à faire. De toutes les erreurs qu'il avait pu faire dans sa vie, Vladislav n'avait au moins pas fait celle de dépendre de Novak, d'une de ses capacités. Il savait pourtant que le petit brun était plein de ressources exploitables mais il avait fait l'aveugle sur ce point jusque-là. S'il embauchait Novak autrement, à son service, il savait très bien qu'il ne le ménagerait pas et qu'il pousserait toujours le bouchon plus loin, jusqu'à ce que Novak n'en meurt d'épuisement... Il en serait bien capable. Pour ça qu'il préférait le laisser en dehors de tout ça et en faire son petit chien de salon à sauter quand l'humeur lui en disait. C'était de sa faute après tout, Novak ne l'avait jamais empêché d'en faire sa chose avec le temps. Il lui était dépendant, c'est ça ? En tout cas, sa réaction sonnait tout comme. Pas bon... Pas bon pas bon du tout. Bref, il occulta de suite son soupçon de sa mémoire. Leur entretien était à présent terminé.

Terminé jusqu'au soir suivant. Quand même, tout ce temps pour avoir de nouveau une peluche dans son lit. La sienne. Et cette dernière semblait plus opérationnelle que jamais à reprendre son travail. Vladislav l'observa venir à ses côtés comme à son habitude. Ressentait-il quelque chose de particulier à reprendre sa routine chez lui ? De la joie ? Le norvégien portait une fine chemise de nuit blanche en plus d'un pantalon aussi doux que chaud noir. Il s'était douché dans la soirée mais ses cheveux étaient secs. Haha, Novak trainait la patte comme il fallait s'y attendre. Il a les cheveux courts... Ses cheveux qui frôlent son cou quand il vient contre lui. Naturellement, Vladislav soupira. Enfin. Quand même. Ses fines lèvres qui embrassent sa peau, fufu, Novak était vraiment en manque, hum ?

- Bonne nouvelle.

L'Alligator sourit finement, fermant les yeux, passant un bras autour de sa petite peluche pour la serrer contre lui. Là, qu'il ressente sa chaleur et sa musculature au mieux, jusqu'à la forme que sa respiration lui faisait prendre sous sa chemise. Il lui fallut peu de temps avant que ses doigts ne viennent glisser sur l'uniforme de Novak, le caressant à même sa peau, le satiné était si doux sous la pulpe de ses doigts... Novak faisait à peu près la même chose, comme un chat, massant son torse... Ce qu'il dit fit sourire le brun qui rouvrit les yeux.

- ... C'est si agréable d'avoir un toit, une routine avec moi ?

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Mer 2 Mar - 15:22

Blottit contre Vlad j’ai l’impression d’être sorti d’une mauvaise passe et de reprendre le court de me vie comme si rien n’avait changé, comme si ma vie avait toujours été comme ça. Je suis comme un soldat qui vient de finir une mission et qui retourne auprès de sa famille pour que les choses reviennent à la normal. Son odeur, la chaleur de ses draps, le moelleux de son lit… Ça c’est chez moi…

J’ai mal partout et aucune position n’est confortable, mais je suis bien. Je suis contre lui. J’ai l’impression d’être un animal de compagnie. Je me suis terriblement attaché à mon maitre. Je me sens comme Pluton. Je suis un petit animal qui prend soins de son maître dans ses moments de solitudes, en échange je profite de son toit.

Je viens embrasser sa gorge tendrement puis me redresse pour le regarde en souriant. Je caresse ses cheveux avec douceur.

-Oui… C’est assez agréable de ne plus avoir à craindre le moindre geste… De toujours évaluer ce que je dois faire pour m’assurer que je ne risque pas ma vie… C’est le travail de mercenaire le plus agréable qu’on m’ait demandé de faire…

Je me penche pour embrasser sa joue puis je me réinstalle en enroulant mes bras autour de sa nuque et le serre contre moi. Relaxé et soulagé je ferme les yeux et ne tarde pas à m’endormir, un peu shooté par les antidouleurs. Et puis…. Je n’ai plus dormi depuis plusieurs jour, j’étais constamment traqué, je ne pouvais me reposer que quelque minutes… Maintenant je suis à l’aise, en sécurité… Je ne pourrais pas être plus en sécurité qu’ici. Je sais qu’une fois qu’ils se seront rendu compte que le cadavre n’était pas le mien, parce qu’ils finiront bien par le savoir, ils vont recommencer à me traquer. Ils finiront par venir me chercher ici… Une partie de moi s’inquiète, mais l’autre partie sait que la sécurité de Vlad s’en occupera sans soucis…

Pour la première fois depuis longtemps je dors tranquillement, et longtemps… Enfin… Longtemps… Jusqu’à 6h00… En général je me réveil vers 4h30 ou 5h00… Je regarde alors Vlad dormir… Je caresse ses cheveux ses joues… Puis…  Sa vigueur matinale. Je glisse ma main dans son pantalon de pyjama et caresse son sexe tendu. Qu’est-ce qu’il m’a manqué celui-là… Je plonge sous la couverture pour venir me retrouver en face à lui. Je le sors du pantalon et donne un coup de langue sur son gland.

-Coucou toi ♥

Mes lèvres s’ouvrent et je fais progresser son sexe entre elle pour l’avoir totalement en bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Ven 4 Mar - 21:01

Chez Novak... A ce sujet, Vladislav ignorait beaucoup de choses et c'était sans doute mieux ainsi. Il ne savait pas où allait son petit lémurien une fois que son service dans son lit était terminé. Novak tenait plutôt du chat de gouttière ou du chien errant qui venait à heure fixe pour qu'on lui ouvre la porte, puis il repartait de lui-même, retournant à sa vie à l'extérieur jusqu'à la prochaine heure fixée. C'était agréable comme rendez-vous, une plage d'horaires réservée que Vladislav n'aimait pas contrarier, sauf de temps en temps, quand la nécessité l'exigeait. Le Norvégien voyait les bras de Novak ainsi que sa chaleur comme une récompense après une longue journée et/ou nuit négociatrice. L'argent lui permettait ce plaisir réconfortant. Qu'y avait-il de plus agréable qu'une main chaude caressant ses cheveux ? Hum, Vladislav se mit à sourire.

- Vraiment...

Bon. Tant mieux alors, le Norvégien inspira profondément, rasséréné quelque part. Que Novak se sente bien chez lui lui faisait plaisir d'une certaine façon, parce que... Ça signifiait entre autre qu'il mettrait davantage de cœur à l'ouvrage et que ses câlins seraient de meilleure qualité encore, ah... Il ne pouvait pas espérer mieux. Son sourire s'élargit, amusé qu'il était lorsque Novak embrassa sa joue avant de se réinstaller plus près de lui. Pourquoi ce genre de geste ? Pourquoi est-ce que Vladislav laissait passer ce genre de geste surtout ? Ah... Ils devaient être tous les deux en manque, simplement, depuis le temps... Le Norvégien ne l'avouerait pas mais il avait réellement été sur les nerfs, un peu plus chaque jour signant l'absence de sa peluche. Qu'il était détestable de rentrer chez soi en espérant y retrouver sa récompense sans jamais l'y trouver. Et encore le lendemain, pareil le jour d'après... Il y avait de quoi être agacé.

- ...

Enfin, Vladislav sourit, se calant au plus près de sa peluche. Toute chaude, toute douce... Il ne savait pas si c'était parce que Novak était marqué, petit, robuste ou du genre disgracieux, mais... Son corps lui plaisait énormément pour cette fonction. Il aimait voir les angles de ses os sous sa chair également. En fait Novak était un peu le pendant de Pluton. L'alliance du sublime et de l'imparfait, le grotesque... Vladislav sourit, finissant par s'endormir contre sa peluche nouvellement retrouvée. Lui aussi était en manque de vrai bon sommeil après tout.

De la nuit jusqu'au petit matin, il ne pensa pas une seule fois aux emmerdes potentielles que Novak pourrait lui ramener par la suite. Ce n'était tellement pas un problème à ses yeux... Il est encore tôt, le réveil n'a même pas sonné, mais quelque chose le touche et ce n'est pas pour lui déplaire... C'est chaud, comme à l'intérieur d'un cocon... Et ça descend, toujours plus bas, jusque là où il faut...

- Mnh...

Le Norvégien émet un petit bruit dans son sommeil, il se sent trop bien encore pour vouloir se réveiller, son inconscient privilégie cet instant plaisant, cette douce caresse qui se mêle à ses songes... C'est plus chaud d'un coup... Humide aussi... Novak pouvait s'en rendre compte, Vladislav ne changeait pas : il bandait toujours comme un taureau au petit matin. Peut être encore plus ce matin d'ailleurs... C'était ça aussi, la preuve d'un bon sommeil.

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Lun 7 Mar - 17:46

Ces derniers jours je dormais comme les chevaux... Toujours prêt à m’enfuir au moindre bruit suspect pendant mon sommeil. Je faisais des micro-sieste de quelques minutes puis il fallait que je trouve un autre endroit. Je savais que je m’étais plus plein de gens à dos mais je ne m’étais pas rendu compte que c’était au point de en pouvoir rester tranquillement au même endroit. J’étais plus cerné que d’habitude sous la crasse… Ce matin, je me sens beaucoup plus à l’aise, enfin reposé… Même si mes blessures commencent à me faire mal… Je suis avec Vlad… Je nage dans son parfum… Sous ses draps de soie, si doux…

Son sexe entièrement dans ma bouche… J’ai le nez pressé contre son pubis, je respire son odeur virile, comme si elle était mon oxygène. Ce n’est que quand je l’entends gémir dans son sommeil que je commence à bouger sur son sexe. Je fais des va et vient tout en faisant danser ma langue sur son membre afin d’appuyer sur ses points sensibles et jouer avec… Oh Vlad… L’avoir dans ma bouche comme ça alors qu’il doit toujours… J’ai tellement hâte qu’il se réveil… Je me sens tellement excité… J’ai envie qu’il me fasse ma fête à son réveil… Qu’il me « punisse » pour cette longue absence… Pour mes plans de trahison contre lui… J’ai envie qu’il s’occupe de moi comme il faut.

Du bout des doigts, et d’une seule main je viens masser et caresser ses bourses. Mais de l’autre main, c’est moi que je vais titiller. Je fais descendre mes doigts le long de mon dos pour arriver jusqu’à la fente de mes fesses… Je continue et viens appuyer mon majeur sur mon entrée.

-Mmh…

Ca fait un moment que plus rien n’est venu me toucher par là… Je masse mon entrée, qui n’est plus habituée… Je joue avec pour la détendre quelque peu. Quand Vlad ouvrira les yeux et que son sexe sera lubrifié de ma salive et sa semence je lui présenterai... Et il fera de moi ce qu’il veut. Mais en prévision de ce moment je prends son sexe entre mes lèvres. Je l’enfonce dans ma gorge puis le lâche et recommence quelque fois avant de juste garder son gland entre mes lèvres.

D’abord tout gentiment je lèche son frein… Je le lape juste avant d’agiter ma langue tout contre.

-Mmh… ♥

Quand je me considère satisfait je remonte ma langue, la roule autour de la tête de son membre, jusqu’à arriver à son urètre, le lèche pour le nettoyer de son « pré-cum » et me délecter de son goût… Je tète son gland, la serre dans ma bouche en aspirant tout l’air. On pourrait même dire que je triture son sexe.

De l’autre côté mon entrée se relaxe et j’entre mon doigt tout en poussant un soupire étouffé par le pieux de Vlad. Je n’attends pas et fait aller et venir mon doigt en moi. Je ne traine pas, pas la peine de prendre des gants avec moi-même. Je fais entrer mon majeur profondément et pars à la recherche de ma prostate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Jeu 10 Mar - 13:19

Depuis qu'il dormait avec sa peluche, Vladislav s'était bien rendu compte que son sommeil avait obtenu une meilleure qualité. Il le ressentait. Parce qu'en un sens, Novak le forçait à se coucher à des heures à peu près régulières quand cela était possible, l'heure c'était l'heure, le Norvégien n'avait plus la tentation de s'occuper encore un peu avant de se décider à fermer les yeux et ce en dépit de la fatigue pourtant présente. Jadis, Vladislav avait toujours eu quelque chose à faire ou à penser, toujours quelque chose qui lui avait fait perdre quelques minutes qui n'auraient pas été de refus au petit matin. Il fallait se lever, il le faisait en sachant qu'aujourd'hui encore il allait être un requin des finances impitoyable, et un alligator encore plus attentif et discret la nuit venue. Maintenant, son point de vue avait quelque peu changé.

L'Alligator avait laissé Novak venir dans son territoire impénétrable, sciemment. Il détestait avoir une autre odeur que la sienne, que celle du linge propre et frais - délicieux à réchauffer de sa propre chaleur corporelle - dans son lit. C'était un territoire strictement inviolable sur lequel n'était autorisé que son altesse Pluton. Et pourtant... Il avait fini par y autoriser quelqu'un. Par jeu, dans un premier temps pour le provoquer et, oui il fallait l'admettre, l'humilier gentiment. Pour un homme qui avait un minimum d'amour-propre, être la peluche, un objet si enfantin, pour un autre homme... Un inconnu qui plus est, c'était humiliant à son sens. Mais Novak avait eu les couilles d'accepter pour son plus grand plaisir, haha. Ce brave petit mercenaire... Avec son physique et sa gueule surtout, Vladislav n'avait pas pu imaginer meilleur job pour lui à ses côtés. Sa peluche pour adulte...

Elle faisait des merveilles, cette peluche. Non seulement elle se laissait sodomiser, mais surtout... C'était tout le jeu de proximité au préalable qu'il y avait d'intéressant, le jeu de maître et de peluche, celui du droit et de l'interdiction... Et en ce sens, Vladislav était sacrément joueur. Et là tout de suite, il se sentait chaud, confortablement installé, l'envie naturelle de se recroqueviller. Quelqu'un... jouait avec son cordon ombilical... Non... Un peu plus bas... Ah... C'était bien... Il sourit, finissant par entrouvrir les yeux, légèrement, relâchant un petit grognement.

- ...

C'est humide, au bout... Ça lape doucement, encore et encore... Et évidemment, il faut qu'il bande comme pas permis sans raison. C'est physiologique. Puis sexuel. Sa langue descend, ah... Plus bas, plus bas, vas y lèche plus fort... Les doigts du scandinave agrippent un peu plus les draps comme s'il s'agissait des cheveux de sa peluche. Il sait que c'est lui... Son petit gémissement, il le reconnait et sourit finement. Bah, il n'est pas bien réveillé alors il lui pardonne, de toute façon, il a toujours aimé ça, se faire sucer de bon matin quand il était encore vaseux. C'est quelque chose qu'il n'autorise pas tant que ça en fin de compte, la peur d'être trahi alors qu'il n'est pas pleinement conscient...

Mais là, c'est seulement agréable, il sent que c'est la langue d'un homme désireux... Il sourit plus largement quand Novak tête son gland et soupire quand il l'emprisonne entre ses lèvres. Oh, bordel... Il frémit, s'agitant un peu comme pour dégager son membre de là... Allons, ce ne serait que pour mieux l'y remettre. Non, il cherche à se mouvoir entre ses lèvres. Quand il se sent plus réveillé, il glisse les mains sous la couverture, pressant la tête de Novak pour qu'il le prenne à pleine bouche, au plus près de son pubis, comme tout à l'heure.

- ... Petit pervers, de si bon matin... Je me suis frotté à toi ?

Sa voix est encore ensommeillée, il a refermé les yeux, flemmard, préférant profiter de la bouche de Novak. Avant de lui donner l'occasion de lui répondre, il fait aller et venir un moment sa tête, sa bouche sur son sexe, le relâchant finalement. Hum... Vaguement, il se dit que ça faisait longtemps qu'il n'avait pas ressenti son érection matinale avec autant de vigueur. Le manque... Le temps de l'attente... Peut être ça, oui.

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Lun 28 Mar - 15:33

Il est tellement dur ! Je profite de la solidité de son sexe en agitant vivement ma langue sur son frein, tout comme des doigts s’agitent sur les cordes d’une guitare. Mais sa main sur dans mes cheveux me stoppent. Il est réveillé, enfin ! Il pousse sur ma tête et je prends son sexe entièrement en bouche, collant mon nez contre son pubis. Son odeur… Qu’est-ce qu’elle m’a manqué tout ce temps où je fuyais… J’agite mon doigt plus vivement en moi, essayant de presser ma prostate mais dans cette position ce n’est pas évitent de l’atteindre.

Je lève les yeux pour regarder le visage de Vlad quand il me pose cette question. J’ai voulu répondre mais il ne m’en laisse pas vraiment l’occasion. Il fait bouger ma tête lui-même et je le laisse faire. Ça me plait de me faire utiliser de cette façon. Je serre juste mes lèvres sur son sexe et joue de ma langue au passage. Je pousse un soupir étouffé contre son sexe alors que j’agite plus vite mon doigt et que j’y rentre un deuxième.

Quand Vlad me lâche enfin je me redresse reprenant mon souffle et le fixe.

-Non… C’est moi qui me suis frotté…

Je viens donner un coup de langue sur son gland pour à nouveau récolter son liquide séminal, puis titiller son urètre. Quad je repense à ma première fellation, ça me fait rire. J’avais peur de gouter le sperme, j’évitais très soigneusement l’urètre et faisais en sorte de ne pas trop tarder sur le gland. Je me concentrais sur le gland surtout parce que quand je l’avais en bouche j’évitais de serrer mes joues dessus pour que, si il jouit ça ne touche pas trop ma bouche… Heureusement que ça a bien changé.. Et puis le goût de mon patron me plait… Il goûte un peu son odeur…

-Tu étais tellement dur… Je n’ai pas pu résister…

Son sexe est si chaud et si gros… Je salive dessus et suce à nouveau son gland avant de me redresser en retirant mes doigts. Je le fixe et viens m’installer au-dessus de lui, mon entrée dans la ligne de mire de son sexe.

-S’il te plait…. Dis-moi que je peux…

Les fils de ma blessure tirent un peu mais je n’en peux plus. Je le veux… Je veux l’avoir en moi, je veux le sentir serré dans mon cul qui ne l’a plus vu depuis trop longtemps… J’ai l’impression d’avoir récupéré un anus de puceaux…

-Je suis bien plus serré par-là, que dans ma bouche…

Je me penche sur lui et vient frotter mon entrée contre son sexe trempé de ma salive et de son « pré-cum » d’une main je viens caresser son sexe pour le masturber et en même temps je frotter entre mes fesses. Je pousse un léger soupire rauque en fermant les yeux et penchant la tête vers l’arrière…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Lun 28 Mar - 18:04

Diantre, ce que Novak pouvait être vorace à ses heures... Le Norvégien sourit en ressentant sa langue s'agiter à ce point sur son frein. Puis ce regard alors qu'il a encore sa bite en bouche... C'est complètement mignon, haha ♥ Bah, sa réponse attendra, il sait que Novak aime la brusquerie alors il tient à lui offrir ce petit plaisir, c'est la moindre des choses à faire à quelqu'un encore convalescent après tout. Oh le vilain, il avoue donc son méfait sur sa personne endormie. Il s'était frotté... A sa queue ? Hum, sans doute ça oui. Mais déjà Vladislav n'y pense plus dès que Novak vient de nouveau ravir son gland. Le Norvégien soupire chaudement, il a de nouveau envie de baiser sa bouche jusqu'à la gorge, naturellement... Mais il n'en fit rien, préférant profiter des frémissements que sa langue peut lui procurer. La différence de température entre sa peau cajolée, chaude, et sa peau humide délaissée, fraiche, est aussi bonne que le fait de venir jouir contre sa luette. Cette petite pute de luette... Ehehehe.

- Je peux comprendre, ne t'en fais pas.

Allons Novak, tu es pardonné mon enfant. La tentation, c'est bien vilain après tout, sa peluche n'en est que la victime. Le scandinave serre les dents quand il sent la salive de Novak enduire davantage son membre, diantre... Il fronce légèrement les sourcils quand il le sent s'arrêter, le regardant venir sur lui finalement. C'est rare mais ça lui donne un coup de chaud de voir sa pauvre petite peluche recousue lui grimper dessus pour réclamer son sexe en lui. Ah... Tellement mignon, Vladislav lui sourit, cette requête est tellement choupinette. Il voulait qu'il lui donne un ordre, pas vrai ? Le droit d'user de sa queue comme d'un sex-toy mais de qualité supérieure. Le regard tendre, il sourit finement, venant glisser sa longue verge entre ses fesses, effleurant sa petite entrée. Novak n'a pas besoin de le dire, il suffit de l'effleurer pour se rendre compte qu'il est aussi affamé qu'étroit. Il le sent... Son cul frétille déjà à la seule idée d'avoir quelque chose dedans, il était même sûr de pouvoir le faire jouir en un temps record rien qu'avec ses doigts, pourvu qu'ils soient brutaux. Et puis... Son visage devient neutre, d'un coup.

- Non.

Et... oui, non. L'ascenseur émotionnel. Vladislav le fixa, patientant un petit moment... Avant de le pénétrer d'un seul coup jusqu'au cœur de ses tripes. Haha ! Il grogne sur le coup, l'étroitesse, ça a toujours été délicieusement exquis pour lui. Et lui sourit de nouveau, finement, puis plus largement, prédateur qu'il est, ses mains caressant sa taille. Il l'agrippe, étroitement, et commence déjà quelques va-et-vient en lui.

- Tu n'as pas besoin... De me le demander.

Il soupire dans son sourire, chaudement, le fixant non pas sans amusement. Il a envie aussi de coucher avec lui, de lui faire plaisir pour de vrai cette fois-ci. Parce que bon, quoi qu'il dise, Novak lui a manqué aussi. Il peut bien faire ça pour lui. Il caresse ses hanches dans un lent massage, puis décide finalement de lui octroyer un nouveau droit. En ce sens, il vient tapoter ses propres lèvres de l'index, souriant toujours. Viens m'embrasser.

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Lun 28 Mar - 22:50

Vlad ne m’en veut pas d’avoir abusé de lui dans son sommeil… Je savais que ça lui plaisait ce genre de chose mais j’avais quand même toujours une petite appréhension bien enfuie quelque part. Comme quand on offre un cadeau à quelqu’un, on a toujours peur que le cadeau ne plaise pas. Mais mon patron m’a prouvé que j’avais raison. Je suis heureux. Je suis bien à ma place ici avec lui. Je ne fais pas le sale boulot… Je ne vole pas je n’assassine pas, mais ce travail me plait quand même. Mes sabres sont mis de côté, ils me manquent un peu… Mais ce n’est pas grave… Vlad m’a bien plus manqué pendant ma fuite que mes sabres me manquent depuis que je travaille pour lui.

Je le fixe réclamant de pouvoir le prendre en moi à nouveau… Ca fait si longtemps… Mon fourreau réclame son sabre… Je me frotte plus vivement contre son sexe. Il sourit, il a l’air pour… Mais d’un coup il reprend un visage neutre…

« Non »

Ce non résonne dans ma tête… Pourquoi non ? Il est fâché finalement ? Je fais cette mini crise cardiaque qu’on a quand on se rend compte qu’on a perdu un objet au quel on tenait beaucoup… Ce fourmillement dans la poitrine…

-Mai-… Haan !!!

Je ne m’attendais pas du tout à ça ! Il m’attrape pour me pénétrer d’un coup Je pousse un grondement surpris, mélangé de plaisir et de douleur. C’est si brutal tout à coup… Il est entré au plus profond en moi… Ça fait mal… C’est si bon !!!! Il est enfin en moi, depuis tout ce temps. La bite de Vladislav Ivankov est en moi !!!  Je baisse les yeux vers Vlad… Il sourit… Ce tortionnaire ! Il est fière de sa plaisanterie ! …. Moi aussi ! Je croyais l’avoir fâché… Mais non ! Lui aussi en crevait d’envie ?

Il commence des vas et viens, je le laisse faire dans un premier temps.

-…. Je… Ne le demanderai plus…

Je le regarde en souriant alors que je commence à bouger moi-même, ondulant mon corps suavement, lui laissant la charge de faire des va et viens rapides. Mais tout à coup je m’arrête….

Il… Il me réclame un baiser ? …. Je fixe son doigt qui tapote ses lèvres et je me penche sur lui, posant mes mains sur ses joues pour tenir son visage. Et je viens déposer mes lèvres sur les siennes. Je passe ma langue sur ses lèvres puis l’embrasse plus en profondeur.

Vlad n’est tellement pas du genre à aimer les baiser. Qu’il m’en réclame un baiser, c’est un tel privilège. Je suis si heureux !!! C’est une récompense ? Je souris pendant ce baiser. Mon bassin, lui, commence à s’agiter sur son sexe. Je vais et viens sur toute la longueur de son sexe sèchement. Je suis tellement contracté sur son sexe, c’est difficile de remontrer dessus mon corps semble vouloir l’aspirer au creux de mon ventre. Je l’embrasse plus chaudement et me serre encore un peu sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Mer 30 Mar - 13:08

Si sa bite n'en voulait pas à Novak, pourquoi est-ce que lui irait lui en vouloir franchement ? Non vraiment, il n'avait pas envie de jouer à un quelconque petit jeu avec lui, hormis... Celui fourbe du mensonge, autrement appelé « non, je déconne, souris ♥ » et il dut admettre que ça avait encore mieux marché qu'il ne l'aurait cru. Novak avait été tout perturbé pour son plus grand plaisir. Ça l'avait fait rire, tout comme son cri lorsqu'il se prit son sexe de plein fouet, d'une traite. Ah oui là, putain... Son étroitesse était exquise, parfaitement délectable, le Norvégien se lécha les lèvres sur le coup. Il n'avait pas conscience d'en avoir vraiment envie en réalité, mais maintenant qu'il était en lui, ses reins avaient la furieuse envie d'agir et de démolir ce joli petit cul ferme et étroit.

C'est déjà très bon, il en profite pour regarder Novak se dégourdir sur lui, toujours avec cet air pitoyablement handicapé qui lui plait beaucoup. Très jouissif à voir, il sourit, et jubile intérieurement quand Novak bugue une nouvelle fois par rapport à sa demande muette. Il est trop mignon à faire cette tête bizarre avant d'agir prudemment, entourant enfin son visage de ses mains pour venir coller ses lèvres aux siennes. C'est chaud... Plus doux que rêche, mais surtout chaleureux. Vladislav ne bouge presque pas par ailleurs en lui en même temps, il ferme les yeux et préfère profiter de ce doux contact. Il a l'impression curieuse d'être une sorte de félin en train de lécher les babines de son partenaire tout juste retrouvé à défaut de lécher ses plaies. Dans le fond, c'était aussi une forme de soutien.

Tout comme ses mains vinrent caresser le dos de Novak, il le laissa reprendre ses déhanches sur lui, soupirant avant de venir lui donner des coups de rein plus forts. Le Norvégien n'est pas un tendre, ainsi, il vient lui écarter les fesses, les agrippant, pour forcer son corps à s'empaler rudement à chaque mouvement sur son membre viril. Pour le moment, il n'a pas encore envie de le renverser, mais...

- ...

Mais il a envie de changer de position tout de même. Sans un mot, il l'arrête, se retire de son corps brûlant, et vient le coucher sur le dos, à sa place. Là, il vient sans se presser se ranger entre ses cuisses, s'installant comme le prédateur qu'il est, serrant les dents quand son sexe le gagne à nouveau. Il entame de lents va-et-vient, inspirant doucement en même temps. Il prend plus son temps, observe le corps de Novak, ses réactions. Il le ménage encore oui... Il fait attention à ne pas heurter sa cuisse d'une manière ou d'une autre. C'est aussi pour ça qu'il a pris les devants au final, il préfère devoir faire les efforts plutôt que d'épuiser inutilement sa petite peluche. L'une de ses mains glisse dans le bas du dos de Novak, le forçant à se cambrer malgré tout, l'autre vient caresser sa verge tendue alors qu'il accélère ses coups de rein, haletant faiblement. Comme ça aussi c'est bon, tant qu'il est bien au chaud à l'étroit en lui, mais bien vite, il vient placer ses mains de part et d'autre du visage de Novak, examinant ce dernier un long moment en silence. Il n'a rien à dire, son regard n'est pas plus bavard pour une fois bien qu'il demeure intense. Cela dit, il fait ce qui lui semble juste et nécessaire pour le bien de sa peluche. Cette fois, c'est lui qui vient l'embrasser, doucement, puis en profondeur. Il n'aime pas embrasser trop souvent, c'est une perte de temps affectueuse, il est vrai, mais il est aussi vrai qu'il aime les baisers profonds, humides, qui s'emballent très vite en étreintes passionnelles. Plus sa bouche se plaque à la sienne et plus il ne retient pas ses coups de butoir, le limant en profondeur avec force, à l'image de sa langue qui agresse sa jumelle tout aussi profondément. Il lui grogne dessus quand ses mains agrippent les poignets de Novak, il veut le plaquer toujours un peu plus au lit, l'empêcher de s'échapper, de gré ou de force. Quel animal possessif que l'Alligator.

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Mar 31 Mai - 15:18

Un baiser… C’est vraiment la dernière chose que je m’attendais à devoir donner à Vlad. J’étais persuadé que Pluton était le seul à avoir cet honneur. Sa demande m’a tellement pris de courts, je sens encore mes lèvres chauffer comme si elles avaient étés marquées au fer rouge par celles de mon boss…

Je me remets à peine de ce contact que Vlad agrippe mes fesses pour que je m’empale sur son sexe avec plus de force. Cette sensation si… Puissante… me fait reprendre mes esprits alors je me mets à suivre ses mouvements pour m’agiter presque furieusement sur son membre. Mais ça tire sur mes sutures… Et puis… Plus rien… Vlad s’arrête et me retire. Je le regarde, un peu perdu au début. Je me sens un peu comme après un réveil brutal, encore un peu dans le gaz je ne saisis pas trop ce qu’il se passe, ce qui m’a réveillé et ce qui m’entoure. Mais ma confusion ne dure pas longtemps puisque Vlad m’allonge à sa place et vient entre mes cuisses. Je le fixe en souriant et attrape mes cuisses pour les tirer contre moi. Il me fixe avec cet air prédateur, je sens un frisson me parcourir, une vague d’excitation furieuse. Ce regard, je l’adore, cette impression que je vais me faire dévorer.

Il me pénètre à nouveau et je pousse un grognement de plaisir. Aah putain… Sa bite ♥ Je souris, ça doit être la seul expression vraiment visible sur mon visage. Mais j’espère que Vlad arrive à décrypter tout ça… Mais Vlad n’est pas plus expressif. Pourtant je sens à la chaleur de son corps qu’il aime ça autant que moi. Il me re-pénètre en douceur et je pousse un soupir de plaisir à sentir son sexe s’enfoncer de plus en plus loin en moi. Je me cambre faiblement quand il m’incite à le faire, et je serre les lèvres quand il caresse mon sexe. S’il continue comme ça je vais très vite jouir. Mais il s’arrête et prend mon visage entre ses mains, je tourne la tête pour venir embrasser sa paume avant de le fixer à nouveau. Il est doux c’est  assez inhabituel pour lui, mais ça dot surtout être pour ne pas aggraver mes blessures. Et puis je peux bien profiter de toute sa longueur et se grosseur en moi, je le sens s’enfoncer en mois, je sens le moindre centimètre de son membre.

Je le fixe chaudement, aussi chaudement que mon visage me le permet, puis quand il vient m’embrasser de lui-même j’enroule mes bras autour de  sa nuque répondant à ses lèvres. Il veut un baiser de moi… Il m’embrasse… Venant de lui c’est tellement énorme. Il va falloir que je fasse attention à ne pas m’emballer de trop. Il ne faut pas que j’en espère trop de lui, il vaut mieux que je profite de ce qu’il consent à me donner. J’ai peut-être une place de choix auprès de lui mais je ne dois pas m’emballer. Je serre mes bras de plus en plus fort autour de lui, et plus le baiser s’approfondit plus ses coups de bassin sont secs en moi. Je gronde de plus en plus contre sa bouche et me contracte sur son membre. Je sens le mien gonfler et cogner. La jouissance de débat en lui pour sortir. Je sens mon membre prêt à exploser alors je souffle contre ses lèvres.

-Vlad… Je sens que je viens….

Je serre ensuite les dents c’est de plus en plus difficile à tenir et finalement ça explose. Je me décharge entre nos deux corps et ma semence s’étale sur son ventre et le mien. Je gronde et tout mon corps se resserre sur le membre de Vlad.

-Ah ! Oui ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Lun 13 Juin - 19:42

Mais c'est ça, fais-moi passer pour un déviant qui ne se fait embrasser que par son chat... ... Et alors d'abord hein ? Haha, enfin, Novak se rattrape très vite avec la tête qu'il tire. Tellement abasourdi, c'est très mignon. Puis en peu de temps, il réalise à nouveau ce qui se passe autour de lui. Y'a pas à dire, le lémurien offre une jolie vue, particulièrement excitant, lorsqu'il attire ses propres cuisses contre lui, offrant par la même occasion une vue directe sur beaucoup de points appréciables de son corps. Qu'il s'agisse des muscles de son torse, de son ventre plus replié, de ses points de suture, de ses cicatrices, enfin, de son sexe et de son entrée. Si petite, elle a de quoi faire sourire en coin l'Alligator, satisfait à l'avance par l"idée de ne pas la ménager.

Et ça fait sourire Novak, une bonne chose donc. Dans le fond, ils sont terribles tous les deux. Ça ne se passe pas forcément sur leur visage, dans les expressions, mais c'est tout de même bel et bien là, ça se ressent. Ça se vit. Mais le plus beau là-dedans, c'est d'être capable de ressentir, même de façon infime, le bouillon émotionnel en Novak à présent. La surprenante tendresse de l'Alligator le perturbe malgré tout, Vladislav le fixe alors que Novak embrasse sa paume, comme un signe d'allégeance. Il sourit à nouveau, finement, accrochant à son regard rendu plus chaud... Novak aime ça, Novak aime cette chaleur ambiante entre eux qui les unit. Il aime aussi quand leurs lèvres se croisent et demeurent proches de la sorte. Lui-même y prend un certain plaisir, un plaisir rare, celui d'embrasser juste comme ça, sur un coup de tête pour ainsi dire... C'est un plus dans un tout.

Le fait que Novak soit blessé rajoute d'ailleurs un plus à l'ensemble du tableau. Pas sûr qu'il aurait été aussi gentil si le lémurien avait été en pleine forme. Seulement... Quelque chose de blessé, de fragilisé, avait une certaine valeur parfois. Le cas de Novak. Il tenait à le chérir, au moins pour l'heure, dans l'espoir vain de consoler ses blessures. Mais cela ne l'empêchait pas d'être pourtant rude dans ses coups de rein. Contradictoire ? Affirmatif, ce qu'il préférait... L'intensité qui se transposait, se calquait, se fondait enfin l'une à l'autre... Il soupirait, haletait chaudement, sans retenue, fermant les yeux pour mieux ressentir la force de pression qu'exerçait Novak sur son sexe. Il voulait le retenir en lui... Hmn, mignon va. L'Alligator se prête volontiers au jeu des embrassades. Il ne cesse de le toucher, sa taille, ses hanches, ses côtes... Ses épaules fermes, le simple fait de les toucher le fait gronder suavement contre ses lèvres qu'il embrasse toujours. C'est franchement bon en plus d'éprouver son corps privé depuis longtemps...

- Fais donc...

Vladislav lui sourit, amusé mais complice également alors qu'une de ses mains se perd entre les mèches sombres de Novak. Il tâtonne vraiment sa peluche, vérifiant inconsciemment que toute sa bourre, tous ses os, sont bien en place là où ils se doivent d'être. Puis il grimace, il sent que son corps se tend davantage... La chaleur l'étreint de trop, le contraint, exerce une sérieuse constriction sur lui qui va le forcer à jouir aussi... Pourtant il veut tenir, il peut tenir. L'Alligator est un long, ce n'est pas nouveau, mais... Cette fois il peine à se contrôler aussi. Un grognement féroce s'extirpe lourdement de sa gorge lorsque Novak jouit, se resserrant d'un coup sur son sexe trop sensible pour son bien, si gorgé de désir pour lui... Il halète, se crispe, griffe avec force la peau claire de Novak en se cabrant d'un coup, s'enfonçant brutalement en lui encore et encore jusqu'à jouir férocement à son tour.

- M... Tch... Novak...

Le souffle court, il rouvre les yeux, péniblement à cause de la chaleur étouffante et de la sueur coulant sur sa propre peau. Il fixe Novak, ramène ses mèches en arrière, son pouce caressant vaguement son front nu. Chaud et trempé... Il lui sourit, sans raison valable, simplement parce qu'il ressent... De la joie en plus du plaisir. Il est content de voir Novak en face de lui, de voir son visage si unique juste là... Vivant. Silencieux, il ne se retire pas encore, et préfère se vautrer de tout son poids sur son petit lémurien à points de suture. Encaisse ça, il n'a pas envie de bouger tout de suite, pas après tout ce qu'il vient de donner. Il veut encore... contenir la chaleur qu'il y a toujours entre eux. Il finit par rire.

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Mer 3 Aoû - 16:14

Je sens encore mon corps tout frémissant d’extase. Mon corps est secoué de spasmes de temps à autres, un muscle qui se plaint d’avoir été malmené alors qu’il est convalescent. Un autre qui est encore tout embrouillé par la vague de plaisir qui a envahi tout mon corps… Corps qui reste bien serré sur le membre de Vlad jusqu’à ce que celui-ci se répande en moi.

Sa liqueur chaude qui me remplit… Je le sens, j’en profite… Vlad a marqué son territoire en moi et ça me plait… A vrai dire je n’ai jamais vraiment aimé qu’on me « remplisse »… Limite je préférais qu’on me « recouvre ». Ca quelque chose de dégradant, oui, mais je préférais l’avoir sur moi qui en moi, les fois où j’étais passif. Mais venant de mon boss… J’aime ça. Ça m’excite même beaucoup…

Je ne sais pas vraiment comment il est au lit avec les autres… Mais je me plais à l’imaginer se retirer pour ne surtout pas jouir dans sa proie… De préférer se finir lui-même, s’astiquer jusqu’à jouir dans un mouchoir où sur les draps. Ne pas offrir l’honneur de sa semence à ses putes… Je suis très certainement naïf d’imaginer être le seul à pouvoir profiter de son jus… Déjà que j’ai eu le droit de profiter de ses lèvres. Il ne faut pas trop en demander… Mais j’aime l’imaginer… J’aime me dire que j’ai mon quelque chose d’unique pour lui… Un peu un genre de « sous Pluton »… Une valeur comparable mais jamais à son niveau…

Depuis quand me suis-je attaché à mon boss à ce point ?… En refusant de le trahir je pensais avoir acquis un genre  fidélité…. Un peu dans le même genre de celle d’un chien… Mais là je vois bien que ça va encore plus loin… Pas de l’amour ! Je ne dirais pas ça… Mais plutôt un genre de passion… Ou peut-être un genre de syndrome de Stockholm… Je me suis attaché à l’homme qui m’a offert un job… Je dirais… Qui n’exploite pas, et loin de là, mes capacités. Je suis un animal sauvage qui gambade librement d’arbre en arbre et lui m’offre un poste qui me force à rester sage, ne rien faire et me ramollis… Pourtant… J’aime ça… Je suis le jouet d’un gros richard, et ça me plait…

Pourquoi ? J’ai toujours détesté ce genre de gosse de riche, qui se croit tout permis parce qu’il a du fric et qu’il en a toujours eu… On a pas dû lui dire souvent « non »… J’imagine que dès qu’il voulait quelque chose il n’avait pas besoin d’attendre Noël pour l’avoir…

Ces gamins là je leurs fichais des raclées dans la rue quand j’étais gosse… Ils étaient rarement seuls dans la rue, mais dès que je voyais une ouverture c’était fait !... Ils étaient punis pour tout ce qu’ils avaient et que moi je n’aurais jamais… Et voilà que moi, je suis devenu le chienchien de l’un d’eux… Et je ne m’en veux pas pour ça… Je ressens sa semence en moi avec satisfaction et souris alors que son poids m’écrase contre le matelas. J’ai presque le souffle coupé mais je me contente de fermer les yeux et enrouler mes bras autour de ses épaules avant d’embrasser son front. Heureux d’avoir le corps couvert de ma transpiration et la sienne, de mon propre sperme aussi… Il est toujours en mois et je ressent sa masse avec plaisir, je voudrais qu’il ne ramollisse pas et qu’il reste en moi encore un petit moment… Pas forcément pour un deuxième round… Juste pour le sentir dans mon corps…

Son rire me tire de mes pensées, j’ouvre les yeux et tourne la tête vers son visage.

-Qu’est ce qui t’amuse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Jeu 18 Aoû - 0:48

Dehors ou dedans, tout dépend de son humeur. Chez lui, il aime rester dedans. Dehors, il aime se retirer et recouvrir ses amants de passage. Il ne quitte jamais une femme sans être sûr et certain qu'elle... Ne fera rien à son insu, avec ce qui lui appartient de liqueur. Sait-on jamais. Il n'a aucune confiance. Et il en a encore moins en elles. Mais ici et maintenant, il se laisse plus aller, marque effectivement sa peluche dans sa bourre la plus profonde. Il est ravi de voir que ça excite également Novak, qu'il a accepté cet... accouplement et qu'il le vit bien. Avec les autres, avec ses putes, eh bien... Tout dépend de son humeur et de celle de son/sa partenaire. L'Alligator est un instinctif, il a envie, il agit. S'il ne peut avoir ce qu'il souhaite et désire, il fait en sorte de l'avoir, de rendre autrui plus réceptif à ses envies. L'honneur de sa semence... Haha, oui. Tout le monde n'y avait pas droit, forcément, mais... Il était somme toute plus généreux qu'il n'y apparaissait, hum ? Il ne savait trop.

Ah, quelle longue histoire que celle de Vladislav et du « non ». Il n'avait, effectivement, pas été souvent contrarié dans la vie. Parce qu'il était intelligent, parce qu'il avait très rapidement appris à ne pas désobéir bêtement au « non, c'est dangereux », à négocier correctement avec tout ce qui l'entourait. Sa mère, sa famille, son père ensuite... Quand un non se profilait, il fallait être malin et habile pour savoir le contourner sans s'attirer la moindre foudre. Enfant, il était plutôt très bon à ce jeu. Trop sage pour qu'on l'imagine capable de certaines choses, trop cachottier pour qu'on le soupçonne de quoi que se soit. Son silence était devenu son trésor. Avec du recul, il riait en se disant que de toute façon il avait été un bien trop adorable garnement pour qu'on ait pu avoir l'envie de lui dire non. Le lui dire ne servait à rien, car il agissait toujours à sa guise. Il faisait toujours en sorte de pouvoir agir à sa guise. Toujours. Il ne savait pas vivre autrement de manière satisfaisante. Il fallait... Pouvoir comprendre une telle chose.

L'argent, après, n'était qu'un moyen supplémentaire, très utile, pour arriver à ses fins.  En dehors de l'argent, il y avait... Sa cicatrice, obtenue si jeune, elle avait grandi avec lui. Elle aussi avait été étonnamment utile pour des raisons déjà évoquées. Et c'est ainsi qu'on créait un enfoiré de sa trempe haha. Un richard qui avait eu l'envie de jouer avec un inconnu venu chercher travail et informations à ses côtés. Un sale richard qui changeait en objet les gens pour son bon plaisir égoïste. Enfin, un salopard de richard qui réclamait les bras comme les lèvres de sa peluche. C'est que... Pluton n'enlaçait pas. Et n'embrassait pas réellement.

Dommage. Mais, c'est ce qui fait aussi que... Le Norvégien était capable d'apprécier sérieusement le nouvel ébat qu'il venait de vivre avec sa peluche rafistolée. Le gros chat écailleux aurait aimé lui aussi rester plus longtemps en lui, en fait, il aimait beaucoup même cette sensation post-coït d'être encore à l'étroit, engourdi par le plaisir, affaibli par la jouissance encore férocement présente dans l'ensemble du corps. Mais c'est que son sexe allait devenir trop sensible pour ça, tch, dans un grognement sourd, il se retira lentement mais resta sur Novak, soupirant longuement pour expirer ce trop plein émotif de ses poumons. Il fait chaud sur le lémurien, il fait humide aussi, foutu climat tropical, c'est rare qu'il l'apprécie pourtant, comme maintenant. Il sourit, idiotement satisfait, lorsque Novak l'enlace et lui embrasse le front. Il aurait juré entendre un « Good boy » en guise de récompense, pour avoir été un démonteur hors-pair ahaha. La modestie, toujours. Puis la prise de conscience que... Il ne pourra pas éternellement garder captive la chaleur qu'il y a entre eux, alors... Il finit par se redresser, sans se presser, lorgnant toujours sur Novak avec ce petit sourire en coin, narquois. Il passe la main dans ses cheveux désordonnés, les ramenant en arrière par habitude.

- Toi. Tu es amusant. Et je ne parle pas que de ta tête.

Krukru, il ricane avant de s'étirer la nuque puis les épaules, enfin, il examine à nouveau Novak, ses bandages surtout. Pas envie que ça se rouvre. Il contemple son œuvre un moment... Avant de venir lui embrasser la joue, et de se coucher à ses côtés, sur le dos, une main sous l'oreiller. Il soupire enfin, d'aise, repu.

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   Dim 28 Aoû - 17:36

Je sens mon corps complètement raplapla… Même après plusieurs heures d’entrainement je ne sens pas mon corps dans un tel état… Il n’y a que Vlad qui me met dans cet état. Il n’y a pas que mon corps qui est vidé, je suis vidé psychologiquement aussi et j’aime cette sensation. C’est un peu comme si… Bon ça a l’air nunuche ce que je vais dire, dans ma tête ça ne sonne pas pareil… Comme si rien d’autre n’existait. Comme si j’avais basculé dans un monde où la seule chose importante c’était d’ munir à Vlad encore et encore. Comme si rien d’autre n’existait. Et un univers pareil… Ça me plait, je pourrais recommencer ça encore très longtemps avant de m’en lasser. Mais je suis certain que si je ne servais plus qu’à ça… Je perdrais un certain attrait pour Vlad. Il a fait de moi sa peluche oui… Mais j’ai le sentiment que le suit pour le fait que je ne sois pas une petite chose fragile, qui peut se défendre seul et qui peut avoir son indépendance. Autrement n’importe quelle pute ou gigolo aurait pu faire l’affaire non ? D’autant que certain seraient fous de joie à l’idée d’être payé juste pour dormir en sa compagnie et ne coucher que pour le plaisir et pas par obligation. Je me sens terriblement chanceux.

Vlad se redresse et je le fixe, sans doute presque tendrement, je ne sais pas. Je l’observe juste. Il est tellement beau, et sexy. Sa façon de ramener ses cheveux vers l’arrière, cet air fière, puis ses muscles qu’il étire… J’ai envie d’aller embrasse chaque vague que sa musculature forme, j’ai envie de visiter son corps sur le moindre centimètre. De le connaitre par cœur dans les moindres recoins…

-… Je suis amusant…

Je le laisse m’observer ne bougeant pas. Il a l’air d’être un artiste qui admire son travail alors je le laisse faire, je reste couché, les cuisses encore écartées, le sexe reposé sur la jointure de ma cuisse et mon bassin, un trainée de ma semence étalée sur mon torse –il y en a une partir sur celui de Vlad-  Celle de Vlad déborde et coule sur mes fesses. Ma cicatrice n’est pas rouverte mais je la sens qui me tire, ça devrait passer…

Le balafré semble avoir fini sa contemplation et vient s’allonger à côté de moi après m’avoir laissé un baiser sur la joue. Je tourne ma tête sur le côté vers lui pour le regarder. Moi je n’ai pas envie de rire quand je le regarde. Là, maintenant tout de suite je me sens… Heureux… Je dirais même que pour les minutes précédentes et les quelques-unes qui vont suivre, je ressens une sorte d’amour. Un amour éphémère, je ne suis pas « amoureux » mais je me sens bien, reposé, apaisé. Je sens son odeur qui recouvre tout mon corps et j’ai envie de la garder sur moi encore quelques temps…

Je regarde son visage en souriant et passe mes doigts sur cette mèche rebelle qui a refusé de se placer vers l’arrière comme les autres quand il s’est recoiffé et je la remets à la place  ou elle devrait être. Bien que son air baroudeur avec les cheveux en bataille fassent valser les papillons dans mon ventre (comme on dit). Puis je caresse sa joue et passe mon pouce sur une partie de sa cicatrice, seulement le long de sa pommette… Je ne sais pas trop comment il va réagir. Est-ce que j’ai le droit de toucher sa cicatrice ? Est-ce que quelqu’un a le droit d’y toucher ?... Tant pis… J’en subirais les conséquences…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Trop d'un coup! [pv Vlad] +18   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trop d'un coup! [pv Vlad] +18
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» Coup d’État en Haïti « revisité
» Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
City of Vices :: | Les habitats de Vladislav |-
Sauter vers: