Partagez | 
 

 Traître! [pv Vlad] +18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 12:22

-Il serait peut-être temps que tu bouges ton cul !

L’homme pose son verre violemment sur la table en poussant un soupire exaspéré puis il reprend :

-Tu m’avais pourtant assuré que tu avais une place idéale ! J’ai BESOIN de ces informations le plus tôt possible ! Plus on attend plus on prend des risques !

Moi je ne réponds rien. Il ne sait pas ce que c’est d’être sur le terrain, de gagner la confiance des gens… Ce flic, il pense que c’est si facile ?... Je ne lui ai rien dit de mon poste… je n’en ai parlé à personne d’ailleurs… Le doudou privé d’un criminel ce n’est pas tellement reluisant… Pourtant ça me fait du bien… Ça me permet de prendre des sortes de congés payés… Il suffit que je me pointe à l’heure et que je le câline avant qu’il ne dorme… Juste ça… pas de sexe, pas de services dégradants… J’ai juste à le tenir dans mes bras à caresser ses cheveux et embrasser son front…  

Seulement… L’infiltration en tout genre, ça n’est pas seulement dangereux… c’est aussi extrêmement difficile… Il y a un facteur dont on ne parle pas dans les films… Quand le héros infiltre un gang et qu’il en arrive au stade où il se dévoile et démonte tout il n’a pas d’état d’âme : « je suis le gentil et les gens comme toi me répugnent si tu savais comme ça a été difficile de me faire passer pour ton amis » … C’est n’importe quoi… S’infiltrer c’est comme être une pute… Il faut parfois se battre contre ses sentiments… Surtout ne pas se lier d’amitié… Ne pas tomber amoureux… On sait que ce sont des personnes auxquelles il ne faut pas s’attacher… Mais nous ne sommes pas des robots et à force d’avoir cette proximité avec les gens… des liens se créent…

Au début je tenais bien le coup… Il faut dire qu’il n’est pas quelqu’un qui attire la sympathie facilement… Mais au fur et à mesure du temps… J’ai commencé à attendre le soir avec impatience… Parfois je trainais un peu dans son lit le matin… J’ai commencé à prendre mes aises… Et je me suis habitué à lui… Je le vois quand il est angoissé ou stressé pour une raison ou une autre… Quand il est détendu… Quand il est heureux ou de mauvaise humeur… Je le vois sous des jours que très peu de gens ont pu voir… Je… J’ai vu son visage quand il dort… Ses petits couinements qu’il fait dans son sommeil parfois… Et je commence même à percevoir différents sentiments en fonction de la façon dont il fronce les sourcils… Et je mentirai si je disais que je ne ressens pas une certaine amitié…

Je n’ai pas fouillé dans ses affaires dans les premiers jours… J’ai d’abord testé son sommeil pour voir si je pourrais me lever sans qu’il se réveil… Puis je me suis dit « je le ferai demain »… Toutes les nuits je trouvais une excuse pour ne pas aller fouiller dans ses papiers, dans son téléphone… Sauf une… Je me suis levé et j’ai arpenté les couloirs jusqu’à arriver devant la porte de son bureau mais en posant la main sur la poignée je me suis senti tellement coupable… J’ai eu ce sentiment de traîtrise… Pour la première fois je m’en suis voulu d’essayer de détruire l’organisation de quelqu’un depuis l’intérieur…

Pourtant je sais que ce sont les gens comme lui qui pourrissent notre société… Je sais que malgré son visage apaisé quand il dort, c’est un monstre… Mais ma gorge s’est serré et je suis retourné au lit pour me rallonger contre lui… j’avais pourtant piraté le système de sécurité… Je me suis faufilé dans l’ombre, j’avais mis beaucoup d’énergie à arriver là…

-Je veux des informations dés demains ! Est-ce que c’est bien compris ?

J’ai simplement hoché la tête et me suis levé pour quitter le café où nous nous étions donné rendez-vous. Sans donner d’argent bien évidemment, il m’a assez fait chier pour payer les consommations à lui tout seul !

Je chevauche alors ma moto pour me rendre au boulot. Je la gare dans l’année comme à mon habitude et vais sonner à la porte attendant que Henry m’ouvre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 12:26

- Vous avez recommencé, Monsieur.
- Ah... Oui. Je suis navré si ça t'a inquiété.


Henry afficha un fin sourire bienveillant alors qu'il terminait de désinfecter une coupure nouvelle sur la main de son patron. Elle cicatriserait bien, mais il faudrait que Vladislav garde le pansement près de sa bague un petit moment.

- J'oserais presque m'inquiéter davantage pour le sort de vos vêtements quand l'idée vous prend.

Le norvégien ricana doucement avant de soupirer. Il avait beau être du genre agile, il devait admettre qu'il manquait de souplesse ces derniers temps, la meilleure preuve se révélait être ces tâches de cambouis sur ses manches. Noir comme le pétrole... Il avait recommencé oui. Il avait escaladé le grillage le plus poisseux de la région qui lui faisait de l’œil depuis un moment, tout ça parce qu'il avait vu derrière un petit objet brillant. Quand il était plus jeune, Vladislav passait son temps libre à escalader toute sorte de grillage intéressant. Il voulait simplement retrouver son père sur son lieu de travail, puis il y avait toujours derrière eux un secret, un trésor à atteindre... C'était en partie grâce à eux qu'il en était là aujourd'hui d'ailleurs. Le pétrole, les armes, tout cela... Il avait commencé à s'y intéresser grâce aux hommes derrière le grillage. Les rejoindre n'avait pas été bien compliqué par la suite.

Ah... Vladislav soupira avant de s'étendre sur son canapé de prédilection. Il ne se sentait pas très bien... Ces derniers temps, les affaires empiétaient sur son temps personnel qui se voyait réduit à peau de chagrin. Il détestait ressentir les obligations prédites l'entraver et le serrer à la gorge comme prévu. Quand l'apparence était plus fatigante à maintenir que la réalité... A côté de cela, servir ses clients dans l'ombre ressemblait à un havre de paix. Il y avait toujours des cas difficiles mais ça allait, il avait l'expérience à présent. On se permettait de tirer sur un caïman, plus sur un alligator.

Et l'Alligator en question n'avait plus envie de se préoccuper de tout cela avant demain. C'était presque miraculeux qu'il n'ait pas déjà un mal de tête assommant vu comment il avait tourné et retourné ses divers problèmes sous tous les angles possibles et inimaginables du matin jusqu'à la fin de l'après-midi. Jusqu'à ce qu'il craque face à ce grillage en piteux état... Il lui avait plu de suite. Il n'y avait eu personne, et de toute façon ce soir il n'aurait pas pu lui rendre une galante visite. En y repensant, le norvégien sourit. Il était habitué à vivre seul, parmi des gens à son service. Difficile d'avoir une réelle intimité sans l'exiger quand on vivait dans sa peau, néanmoins, il avait été agréablement surpris de se rendre compte qu'il ne s'était pas trompé sur le compte de Novak.

Novak Brynsteinn... Un norvégien en appelait un autre. Pour lui qui était si réticent à l'idée de passer la nuit dans le lit de quelqu'un d'autre, amener quelqu'un dans le sien s'était révélé être beaucoup plus facile qu'il ne l'imaginait. Peut-être parce que sous ses airs de vacherie, son caprice avait eu un fond de vérité : il avait toujours voulu avoir une peluche bien à lui. Et niveau peluche, on faisait difficilement mieux que Novak, il fallait le souligner. Déjà par sa taille, surtout pour sa gueule, et enfin pour ses bras chauds et plutôt affectueux. Il ne demandait rien de plus, c'était tout ce qu'il exigeait de sa peluche animée.

Et aujourd'hui, il avait plutôt envie de revoir sa peluche pour se réconforter un petit peu de sa journée mitigée. Mis à part la petite pierre rouge qu'il avait dégotée derrière son grillage malfamé et placée sur une commode de sa chambre, il se trouvait plutôt contrarié. Hum... Hum ? Le bruit de la sonnette lui fit écarquiller les yeux. Mince... Il s'était à moitié endormi... Et n'avait pas encore pris son bain de ce fait, bon... Tant pis. Les traces de cambouis sur son t-shirt étaient légères, avec un peu de chance Novak ne les remarqueraient même pas... Mais il serait sans doute plus étonné de le voir tout simplement avec un t-shirt sur le dos. Il espérait que son visage ne le trahirait pas, tout comme ses mèches tombantes... Enfin, Henry alla accueillir Novak de son éternel sourire affable, le priant de bien vouloir entrer et de se mettre à l'aise.

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 12:52

Je me sens… Mal… Après cette entrevue avec le flic je ne me sens pas à l’aise du tout… Après tout ce temps passé à dormir avec Vlad, je ne me sens pas vraiment comme un employé… Plus comme une sorte d’animal de compagnie… Nous avons un rapport différent que celui que j’ai eu avec mes anciens bosses… Je n’avais pas cette proximité avec eux… Je ne me suis jamais senti aussi traître…

Quand Henry vient m’ouvrir la porte je force un sourire et rentre, retirant ma veste et lui confiant avant d’aller rejoindre Vlad. En entrant dans la pièce je hausse les sourcils, je dois d’ailleurs y regarder à deux fois avant de reconnaitre mon patron, moi qui ai l’habitude de le voir en chemise. Le voilà en t-shirt, sale qui plus est… C’est du cambouis… Je remarque aussi ses mains blessées… Je m’approche de lui…

-Qu’est-ce qu’il t’est arrivé ? Tu viens de t’évader d’une prison ?


Je ricane et prend ses mains pour les regarder de plus près mais comme elles sont déjà soignée je ne peux pas voir grand-chose. Puis je lève les yeux pour le regarder et sourit… Je fais de mon mieux pour cacher mon malaise mais je suppose que ça doit se ressentir… j’ai vraiment besoin de me détendre. Je me lève d’un coup.

-Bon ! Je vais prendre une douche et enfiler mon uniforme… Évite de de couper un doigt pendant que je ne suis pas là…


Je file tout de suite à la salle de bain pour essayer de reprendre mes esprits, de cacher mon esprit troublé. Me déshabillant en vitesse je me glisse tout de suite sou le jet de la douche. Comme d’habitude je me lave de façon à ne pas avoir d’autre odeur que celle du savon sur moi sans prendre plus d’une heure. Et ça m’as permis de me laver l’esprit aussi. Après tout ça n‘est pas la première fois que je fais ce genre de chose… Je ne suis pas un débutant dans le domaine… Je me donne une petite gifle me motivant mentalement puis je me dépêche d’aller rejoindre Vlad dans la chambre…

Pluton est couché sur le lit en boule, je vais m’installer autour de lui sur les draps de luxe de Vlad, jetant un petit regard à notre maître à tous les deux, lui souriant faiblement…

C’est étrange comme avec Vlad je commence à avoir des expressions sur le visage… Je parle aussi... Ce qui arrive très rarement pour moi… J’ai été vite à l’aise avec lui… Je me sens comme avec quelqu’un comme moi… On peut se fritter parfois, je crois que ça l’amuse de m’énerver parfois. C’est pour ça que je me dis que lui et moi on s’entend bien… Trop bien… Comment est-ce que je vais pouvoir le trahir avec tout ça moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:12

Il était loin d'imaginer quel mal être pouvait ronger Novak à l'heure actuelle. Non, quand Vladislav le vit, il le trouva seulement un peu plus fatigué que d'habitude, chose qui avec les cernes qu'il se trimballait tenait du miracle, ça allait de soi. Et vu sa première plaisanterie, il avait l'air d'aller plutôt bien, autant que lui semblait-il. Le norvégien étira un fin sourire, lui cédant ses mains avant de soupirer. Il l'avait remarqué du premier coup d’œil, évidemment.

- Presque. J'ai été chercher quelque chose et... Il a fallu que je me salisse les mains.

Pour une fois, il s'agissait bien de premier degrés. Il n'avait étranglé personne, pas plus qu'il avait dû déplacer des choses peu reluisantes. Il laissa ses mains un instant en proie au regard de Novak, le sien se redressant vers lui. Ça n'allait pas spécialement fort, pour le trafiquant comme pour la peluche. Vladislav n'y pensait pas mais il le ressentait. Parce qu'il n'avait pas envie de retirer ses mains, il était las, et préférait se reposer sur les siennes, le temps que Novak les lui accorderait.

- ... Promis.

Cet idiot. Le norvégien l'observa à peine repartir, ce n'était pas tellement dans les habitudes de Novak de dire précisément ce qu'il allait faire, comme à l'instant. Un autre signe qu'il cachait un petit quelque chose... La frustration, peut-être ? Il ne savait. Mais il creuserait éventuellement le sujet plus tard, pour le moment, Vladislav se massa la nuque, inspirant profondément. Le temps que Novak se prépare, il alla dans la cuisine se rafraîchir le visage, massant ses traits un peu plus tirés que d'ordinaire. Ce n'était pas très grave, il dormirait bien ce soir pour deux raisons : pas de travail en retard à rattraper, et surtout parce qu'il avait une peluche bien douce. Puis son regard dévia vers l'argenterie en train de sécher. Novak lui avait dit de ne pas se couper, c'était ridicule. Comme s'il pouvait se couper avec un couteau aussi brillant. Même en jonglant avec, il se sentait capable de... Merde. Pourquoi avait-il été tenter le diable, lui aussi ? Il tenait tant à le contredire à ce point ? Il venait de s'entailler légèrement le bout de l'index. Hum... Tant pis, le norvégien le prit en bouche, léchant la plaie avant de verser une goutte d'alcool dessus, serrant les dents.

Il ne tarda plus à regagner sa chambre, retirant son t-shirt souillé au profit d'une chemise plus adéquate pour la nuit, une dont le tissu semblait déjà masser sa peau. Voyons... Alors qu'il se détendit sur le lit, comme à chaque fois qu'il parcourait un trajet, il se mit à réfléchir. Encore et encore en boucle. Certaines transactions prenaient plus de temps que prévu, contrariant d'autres projets, il détestait dépendre des autres quand ça concernait ses intérêts. Enfin, Novak le sortit de ses pensées lorsqu'il vint sur le lit également. C'est vrai... Il y avait Novak aussi dans certaines de ses pensées. Ne prenait-il pas un temps précieux à sa peluche, finalement ? Peu importe, Vladislav le payait pour cela après tout. Si sa peluche était toujours à ses côtés aujourd'hui, c'est que finalement, comme tout homme, il s'y était fait. Ou qu'il n'avait pas encore obtenu ce qu'il désirait de lui, des informations, de l'argent ou que sais-je. Ce serait dommage, mais Vladislav ne lui en voudrait pas si jamais sa peluche lui tournait soudainement le dos pour ses intérêts dont il ignorait tout. Il avait presque envie de lui poser directement la question. Presque.

- ...

Mais il n'en fit rien, lui faisant signe de se rapprocher de lui, au mieux. Il avait envie de prendre ce petit animal entre ses bras et d'enfouir la tête contre son cou pour respirer sa nouvelle saveur toute fraîche. Il voulait aussi avoir un meilleur angle de vue, plus discret, pour observer tout à sa guise son regard de lémurien aux cernes de panda. Peut-être bien ce qu'il préférait chez Novak d'ailleurs.

- ... Ça faisait un moment... Que je voulais escalader ce grillage. Il entoure tout un entrepôt miteux et désaffecté. De là haut on peut dire que la vue est encore plus écœurante, mais ça reste jouissif d'atteindre le sommet.

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:27

Je sais que je pourrais me lever pendant la nuit sans le réveiller. Il m’est arrivé plusieurs fois de me lever pendant la nuit pour… Aller aux toilettes… Ce n’est pas facile tous les soirs de dormir avec Vlad dans ses bras… Quand il presse son corps musclé contre le mien… Quand il fait des rêves salasses je le sens… Ça n’arrive pas toutes les nuits et parfois (le plus souvent même) je suis juste allé aux toilettes pour faire pipi mais bon… Mais coup si il se réveil il ne risque pas de trouver ça étrange que je mette un certain temps avant de revenir…

Ce soir… Je… piège mon boss… Et c’est la première fois que cette idée m’angoisse. Est-ce que c’est la faute de ce poste ? Est-ce que si je n’avais été qu’un homme de main j’aurais eu moins de scrupules ? En étant homme de main mon patron est juste une entité cruelle sans âme… Là… Je le vois dans son rôle d’âtre humain, qui adore son chat et raffole de lait à la cannelle... C’est quelqu’un de gentil quand on y fait attention… Il n’est pas « l’homme de tout en haut qui punis ceux qui le déshonorent » …

Je me suis attaché… Je me sens comme une pute qui s’attache à un client. C’est une grave faute professionnelle… Je vais devoir fermer les yeux… Oublier mon affection pour Vlad…

Il me fait signe d’approcher et je me redresse pour venir m’installer à cheval sur ses cuisses et passer mes bras autour de sa nuque, me blottissant contre lui. Je sais que je ne dois plus faire ça pour ne plus me torturer avec mes états d’âme mais si je m’arrête du jour au lendemain il risque de trouver ça bizarre. Je souris en écoutant ses mots. Alors lui aussi il aime ça ? Si je n’étais pas destiné à la vendre aux flics je lui aurai bien proposé de le faire ensemble la prochaine fois.

-Je connais des endroits où la vue est belle depuis les toits…

Je me redresse pour le regarder et passe une main sur sa joue avec douceur, puis je prends une de ses mains blessées et voit une blessure sur son index.

-Dis ! Je ne t’avais pas dit de faire attention pendant mon absence ?

Je conduis son doigts à mes lèvres pour surcoter sa blessure et goûte une petite note d’alcool sur son doigt. Sérieux ? Comment il se soigne lui ? Donnant un dernier petit coup de langue sur son doigt je lève les yeux vers lui, sans vraiment me rendre compte que ce que je fais pourrait passer pour une tentative de l'aguicher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:29

Le sommeil de Novak ne devait pas être simple toutes les nuits en effet, Vladislav en avait bel et bien conscience, mais il l'ignorait volontairement, ne s'occupant réellement que de son repos. Comme il l'avait toujours fait. Parce que s'il commençait à prendre en compte les états de ses employés, il n'en aurait pas fini. Pas le temps, pas besoin de s'attarder sur cela. Mais il devait bien avouer que l'état de Novak, quand il pouvait le discerner, lui apportait un petit plaisir divertissant.

Tout comme l'instant présent. Le norvégien était quelque part heureux de constater que Novak avait été plutôt réceptif à ses demandes et qu'il obéissait sans broncher. Ainsi, sa peluche vint à lui, sur lui, enlaçant son cou... Ça avait pris du temps mais c'était devenu normal depuis le temps que Vladislav se calait entre ses bras chaque nuit. Ça ne devait arriver que la nuit et pourtant, maintenant, quand il avait envie d'un petit remontant, il avait le choix entre un café et faire signe à sa peluche de venir. Ses bras ne lui déplaisaient pas, non, il avait l'impression vraie de pouvoir vraiment enlacer une peluche rien que pour lui, égoïstement offerte par ses parents. Une vraie peluche qu'il pouvait câliner quand il était de bonne humeur tout comme il pouvait l'abandonner sur son lit un long moment avant de se décider à la récupérer. Seulement... L'enfant qu'il pouvait représenter prenait soin de sa peluche, il n'en voulait pas d'autre. Et n'en aurait jamais d'autre. Voilà pourquoi celle-ci devait perdurer aussi longtemps que possible.

En attendant, Novak semblait tenir un carnet d'adresses intéressant concernant les différents grillages et autres bâtiments bons à escalader du coin. Aussitôt dit qu'il avait envie d'aller les voir par lui-même un à un, il avait envie de voir l'exactitude des souvenirs du brun. Il aimait la hauteur. Il aimait les paysages beaux. Et il aimait découvrir ce genre de choses sur les gens plutôt que leur passif pur et dur broché sur un cv.

- J'aimerais revoir ça.

Vladislav lui sourit finement. Quelque part, il lui donnait une sorte de rendez-vous implicite, chimérique, qu'il ne matérialisait pas pleinement dans ses paroles. La main sur sa joue le surprit quelque peu, son visage ne changeant pas d'un pouce i ce n'était la direction de son regard, allant du visage de Novak à sa main, sa sensation de toucher... Ah... Oui. Merde. Il ricana doucement alors que Novak sembla le gronder.

- Tu as vraiment de bons yeux, ou bien une intuition très développée, bravo. Je ne pensais pas que tu... commença-t-il, clairement amusé avant de se taire tout simplement. Son doigt... Novak venait tout naturellement de le prendre en bouche. Une coutume norvégienne ? Ah, il le saurait sinon... La chose était plaisante, à tel point que son index se mit à caresser lentement sa langue. Mais, dans le fond, une petite pointe de perplexité naquit en lui.

- ... Tu fais ça souvent ?

Son expression était redevenue neutre, son regard las, intrusif, ancré dans le sien. Il ne jugeait pas, mais il voulait avoir raison. Il n'avait pas envie qu'un autre sang que le sien s'écoule entre les lèvres de sa peluche.

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:31

Je ne me rends même pas compte de ce que je fais jusqu’à ce que pris au jeu je sente les doigts de Vlad jouer avec ma langue… Je me demande jusqu’où il me laisserait aller… Il n’a pas retiré son doigt… Et puis… L’exciter un peu ne me déplairait pas… Et si au final je pourrais le sucer ça serait un bonus… Ça n’a encore jamais été le cas… Si je pouvais lui donner envie…

-Ça m’arrive…

Son doigt toujours dans ma bouche, je ferme les yeux et commence à faire aller et venir mes lèvres sur son doigt, comme je le ferai sur son sexe. Il a tellement joué avec mes nerfs en bandant comme un cheval pendant la nuit… A se tripoter le matin alors que je suis à côté de lui. Je vais lui donner une bonne raison de bander. Mais je ne le laisserai pas se masturber lui-même.

Si je me fais prendre en flag cette nuit je me ferai virer ou attacher dans sa cave pour me vider de mon sang… Enfin… Si je me fais prendre tout est fini pour moi alors autant profiter de lui maintenant. Tout en suçant son doigt et jouant avec ma langue dessus je rouvre les yeux pour le fixer. Poussant un faible gémissement qui sous-entend que j’aime ça. En même temps, puisque je suis sur ses cuisses, j’ondule mon bassin pour créer un frottement contre le siens.

-… C’est trop petit…


Je lui redresse son majeur pour le glisser en bouche avec son index. Je passe ma langue tout entour en ronronnant et les lape ensemble puis je les mordille.

Tu vas voir ce que tu vas voir… Ça t’apprendre à me mettre dans tous mes états et juste me serrer dans tes bras. Bander contre moi comme tu le fais. Te branler sans te préoccuper de ma présence… Ne jamais m’avoir demandé un coup de main, ou un coup de langue… Ça t’apprendra à être si sexy et m’obliger à dormir dans cette tenue contre ton torse musclé. Mes nerfs n’en peuvent plus… Si je me fais virer sans avoir rien fait avec lui je m’en voudrais alors que la perche m’est tendue… Elle m’est tendue tous les matins… Il me suffisait de tendre la main pour la caresser et je ne l’ai jamais fait respectant les limites de mon poste…

Et puis si je me fais jeter au moins j’aurai tenté quelque chose…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:32

Novak lui aurait dit qu'il ne s'en rendait pas compte qu'il l'aurait cru, pour la simple et bonne raison que son regard n'avait premièrement manifesté aucune chaleur, aucune envie. Il avait agi machinalement avec sa main, pris son doigt en bouche comme il l'avait entendu, comme il imaginait sûrement qu'on l'attende de lui. Mécaniquement... Et pourtant ça venait de dépasser le stade stipulé dans le contrat les liens. Les enlacements, les baisers légers sur le haut de la tête oui, mais jamais plus... Nul part n'avait été évoqué un passage citant la langue. Celle-là même qui se manifestait toujours un peu plus contre son index... Il n'était plus question de se reposer.

- ...

Et Vladislav l'avait compris depuis un moment. Ça lui arrivait ? Hum, voilà qui était déplaisant à apprendre. Mais soit. Novak savait comment se rattraper. Le norvégien ne broncha pas alors qu'il le vit, le regard clos, sucer son doigt avec une habilité défiant toute concurrence. Là dessus, il n'aurait pas eu de mal à croire que ça lui arrivait de faire ça. Ah, il pensait que son patron pouvait bander pour si peu ? Il se surestimait. Déjà que Vladislav le laisse aller aussi loin sans couper court était quelque chose d'inespéré et... Quelque part de dangereux pour la petite peluche. Mais cela, il n'avait pas besoin de le savoir, seulement de le ressentir... Tout comme il devait ressentir le regard plus lourd, plus pesant de son patron sur son visage. Il le matait user de sa bouche si obscènement...

Tout comme le norvégien ressentait le bassin de Novak se frictionner contre lui. C'était son sexe qu'il voulait, très clairement... Et il l'affirma verbalement si le message n'avait pas été assez évident. Hum, forcément, à force de l'allumer bien malgré lui, ça devait forcément arriver un jour ou l'autre. Sa libido était arrivée à bout... Mais Vladislav n'oubliait pas pour autant son regard de chien battu d'un peu plus tôt. L'un comme l'autre n'était pas spécifique à Novak, il devait y avoir un lien entre eux... Il n'était pas dans son état normal.

- ...

Et il aurait presque pu éprouver une certaine compassion, une forme plus triste de la chose, encore plus lorsque sa peluche referma ses lèvres humides sur ses deux doigts à présent. Si chaude cavité... Vraiment, s'il n'était pas plus empathique sur ce coup-là, il aurait certainement souri. Parce que franchement, Novak n'avait pas... Ce charme vulgaire qui donnait aux hommes l'envie de baiser une vraie salope de renom. Il n'avait pas non plus le charme juvénile, pas plus que celui de la candeur... Non. Lui, il avait un charme bizarre. Une gueule de lémurien cerné comme un panda qui lui donnait envie parfois d'utiliser sa ceinture pour le réprimander sans raison, et de revenir quelques heures plus tard le câliner comme si de rien n'était. Comme un bon maître attentionné...

Enfin. Vladislav soupira doucement, venant tapoter la joue du brun de sa main libre, la caressant du bout des doigts. Il le fixa, ses yeux délavés voilés d'un on ne savait quoi aux allures tristes. Ce n'était pas de la tristesse, mais quelque chose de proche.

- ... Serait-ce ta façon de me remettre ta démission ?

Quoi d'autre ? Il le força à entrouvrir les lèvres, ses doigts venant caresser plus franchement sa langue, appuyant dessus, allant aussi loin que possible. Il ne bandait pas encore mais... Définitivement, si Novak en était sûr, il le baiserait à l'en briser.

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:33

Je sais que ce genre de chose ne faisait pas partie de mon contrat. Mais plus je dors avec lui, plus je l’apprécie et  plus… Je me sens… Attiré par lui… Passer toutes mes nuits avec un homme qui m’attire sans le toucher… Ça devient invivable au bout d’un moment…

Mais même si Vlad m’avait lancé en caressant ma langue comme si il voulait que je rende ça plus sexy alors qu’à la base c’était juste… Un geste d’attention sur son doigt blessé… Là… il n’a pas l’air si réceptif que ça… Je n’ai pas l’impression qu’il apprécie… S’il est du genre à ne pas réagir quand il est excité ou alors qu’il est au contraire difficile à exciter ça va vite me refroidir de toute façon… Mais je ne pensais pas qu’il accélérerait le mouvement de cette façon…

Quand il parle de ma démission je lâche ses doigts et m’écarte de lui. Même si il essayait de me faire continuer en faisant glisser ses doigts plus loin dans ma bouche.

-Non !


Non je n’ai pas envie de démissionner, j’ai envie de rester son doudou… Si… Me laisser aller à ma libido veut dire que je dois laisser mon job de doudou et ne plus être avec lui tous les soirs alors je tiendrai le coup. Je serrerai les dents… Je ferai comme je l’ai fait jusqu’à maintenant… Je m’occuperai de moi moi-même…  
Je me retire de ses cuisses et m’assied à côté de lui.

-Non…

Je baisse les yeux avec un air coupable… Est-ce que le fait d’avoir fait ça a cassé quelque chose en lui ? Est-ce qu’il voudra encore de moi comme doudou après ça ?

… Putain mais qu’est-ce que je pense moi ? Je ne suis pas là pour être son doudou parfait ! Il faut que je trouve quelque chose sur lui cette nuit… Puis… Je disparaîtrai pour lui… Dès demain j’aurai disparu de la circulation pour lui…

Ce n’est pas la première fois que je fais ça mais cette fois-ci ça me rend triste… J’étais si bien à dormir avec lui… Je me plaignais, c’était difficile de le voir dans cet état tous les matins… Mais finalement… J’ai presque l’impression que ça serait plus difficile encore de dormir sans lui…

Voilà… J’ai récupéré la tête de dépressif de mon arrivée… M’occuper de ses doigts m’avaient un peu sorti ça de la tête… Ce sentiment là en tout cas…

-Désolé… Je ne le referais plus… Je m’en tiendrais aux termes de mon contrat…

Je m’allonge alors sous la couette en attendant qu’il vienne se blottir contre moi… Ou alors… S'installer sans me toucher…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:35

Pour lui, ce n'était pas tout à fait la même chose. Généralement, il n'éprouvait rien pour qui que se soit à la première rencontre, juste de la curiosité, une pulsion parfois plus masculine. Pour Novak, il avait éprouvé une joyeuse curiosité, il avait su d'entrée de jeu qu'il avait toutes les cartes en main parce qu'il détenait ce que le brun voulait. De ce fait, il pouvait planifier la suite du jeu, changer quelques règles en quelque chose de plus imprévisible quand bon lui semblait... Il aimait lui compliquer la tâche. Simplement pour lui apprendre que ce n'était pas très gentil de s'inviter chez lui dans le but évident de lui nuire, Vladislav n'avait pas besoin de preuve pour avoir cette certitude.

Néanmoins... Il ne lui en voulait pas. Il trouvait son envie légitime, peu importe ses motivations, plus d'un homme rêverait de lui dévisser le cou donc il n'était pas surpris. Toutefois, il trouvait que le jeu s'éternisait et ce qui devait n'être qu'un passe temps pour lui pour ennuyer ce pauvre homme avait finalement mué en habitude. Il était normal pour lui chaque matin de voir la tête ou le dos de sa peluche au réveil, tout comme il lui était tout aussi normal de le voir arriver le soir chez lui à heure fixe. Novak était devenu un élément naturel de son décors, c'était indéniable.

Ce petit animal si bizarre, si particulier... Il avait l'impression de le voir retrouver ses instincts premiers lorsque Novak se recula d'un coup. Non ? L'air frais remplaça l'agréable et trop éphémère sensation de chaleur laissée sur ses doigts par sa bouche. Non... Hum... Vladislav l'observa encore une fois, admettant que son air coupable avait un il ne savait quoi de plaisant. D'adorable presque. Il aimait savoir qu'il pouvait avoir cet effet sur lui, qu'il avait toujours ce coup d'avance...

- ...

Mais ce n'était pas pleinement satisfaisant. Il y avait quelque chose qui ne convenait pas au norvégien dans cette histoire. La mine dépressive de Novak, peut-être bien... Il n'en savait trop rien car d'un côté oui, cette bouille avait un il ne savait quoi de mignon combinée à sa gueule de lémurien, mais de l'autre... Il savait qu'il lui suffisait d'un mot, d'un geste, pour le rendre de meilleure humeur et chasser toute cette morosité soudaine. Il disposait de ce pouvoir...

Malgré cela, ce qui l'ennuyait vraiment dans les faits, c'était bel et bien que lui-même s'en retrouva contrarié. Ce n'était qu'un infime détail mais voir Novak se détourner si facilement de lui pour lui préférer les dessous de sa couverture avait un côté agaçant. Seulement un détail, oui, car bien rapidement Vladislav alla éteindre la lumière et déboutonna entièrement sa chemise, se faufilant par la suite à son tour sous la couverture, derrière Novak. Il patienta un peu, se délectant de le faire languir, avant de se redresser légèrement. Là... Il saisit Novak par l'épaule et le plaqua sur le matelas, sous lui, venant le surplomber de toute sa hauteur féline.

- Vilain. Tu me fais du rentre-dedans et te rétracte juste après. Sache que même si tu le souhaitais, tu ne pourrais pas démissionner, commença-t-il de sa voix calme et profonde, en venant caresser du bout des doigts les lèvres de sa chère peluche. il reprit en étirant un fin sourire, son regard de félin encore sage scrutant le sien. Car je suis le seul détenteur de ton contrat, et que son annulation n'aura de valeur que si et seulement si je le déchire personnellement. Compris ?

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:36

Quel sentimental je fais… Préférer dormir simplement en serrant un homme dans mes bras, à une bonne partie de baise sans doute très bestiale. Je suis certain qu’il l’est. Je l’imagine sauvage et sensuel. Un regard perçant de félin alors que son bassin besogne sauvagement. Et des grognements ronronnant, terriblement sensuels… Ses muscles qui se tendent… Et qu’est-ce que j’aimerai voir son dos alors qu’il fait des va et vient de son bassin. Comme ses muscles doivent être sexy… J’ai une certaine passion pour les dos musclés et le sien est parfait...

Abandonner une belle partie de jambes en l’air pour job que je n’aurai plus dés demain… J’essaye de ne pas le décevoir en lui montrant que je ne suis pas là pour le sexe mais au final je le décevrais plus encore…

Je le sens venir s’allonger derrière moi après avoir éteint la lumière… Il ne me touche pas et ne me serre pas dans ses bras comme les autres nuits… Il doit sans doute être déçu par mon comportement…

Alors que je ramène mes genoux contre moi pour me mettre en position fœtale mon patron m’attrape par les épaule pour me plaque contre le matelas. Je le regarde avec surprise. Est-ce qu’il va me punir pour mon insolence ? Mais à ma grande surprise je me fais gronder pour ne pas avoir fini ce que j’ai commencé. C’est encore plus surpris que je l’écoute parler de l’impossibilité de démissionner. Est-ce qu’il tient à moi à ce point ?… Ou alors ça serait uniquement du sadisme ? Et que fera-t-il quand il se rendra compte de ce que j’ai fait ? … Quand il se rendra compte que c’est moi qui l’ai vendu aux flics ?...

Son doigt passe sur mes lèvres en je me sens frissonner.

-Compris…


Donc… c’est une invitation à reprendre là où je me suis arrêté ? C’est cela ? … J’entre ouvre finalement mes lèvres pour venir donner des coups de langue sur son doigt.

-Donc… j’ai le droit de faire ça ?


Je reprends ses doigts dans ma bouche pour les suçoter, les yeux fixés sur son regard félin, je dirais même plus : fauve… C’est comme si j’avais un animal sauvage en face de moi… Un lion en pleine chasse… Le dos cambré et les omoplates ressorties. Je glisse d’ailleurs mes mains dans son dos sous sa chemise ouverte pour les caresser et avoir une meilleure idée de l’image qu’elles donnent. Je caresse sa peau et la griffe très légèrement, même pas assez fort pour y laisser la poindre marque. Mes yeux se ferme et je reprends mes va et viens sur ses doigts en poussant un petit gémissement excité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:38

Pas question de laisser sa peluche broyer du noir si facilement. Pas que ça serait injuste mais Vladislav avait des plans plus amusants. Il était parfaitement conscient du trouble de Novak, encore plus à présent, il n'y avait qu'à voir sa surprise lorsqu'il le plaqua sur le lit pour le voir. Novak ne s'y attendait plus, comme il n'avait jamais dû rien attendre de la part de son patron, bien peu enclin à lui rendre une quelconque réponse. Et pourtant, qu'est-ce qu'il adorait ce regard interrogatif qu'il lui lança et qu'il voyait moyennement dans ce clair-obscur... Il sent ce doute en lui... Et s'il le frappait ? Et s'il changeait finalement d'avis à la dernière seconde ? Et qu'il lui montrait un visage qu'il ne lui reconnaîtrait pas ? Ça aurait pu être excitant mais non. Vladislav n'en fit rien.

Il préféra sourire légèrement à sa réponse. Novak apprenait vite. Il savait surtout comment répondre quand on fréquentait des gens de son milieu. Mais cette fois, quelque chose semblait sonner plus vrai. Peut-être parce que Vladislav l'avait ressenti frémir sous son doigt... Là, juste posée à la porte de ses lèvres. Il pouvait la ressentir, si palpable... Toute la frustration engendrée chez cet homme qui ne demandait qu'à se libérer. Il n'était pas question de tenir à lui, mais bel et bien de pouvoir disposer de son état de peluche comme bon lui semblait. De la possibilité d'en faire sa chose... Non, pas encore. C'était trop tôt. Un poil trop tôt.

Sagement, comme un chiot bien éduqué, le brun reprit son action sur son index, le léchant encore et encore... Vladislav bougea à peine son doigt, juste assez pour caresser la douceur humide de sa langue. Il hocha de la même façon de la tête à sa réponse.

- Oui.

Il avait le droit de reprendre, et n'avait pas attendu son consentement pour s'y remettre de toute façon, faisant sourire un peu plus le norvégien. Il fixe les orbes qu'il sait noires de Novak, il les fixe longuement, calmement... Ses doigts s’immisçant plus entiers entre ses lèvres, il les fait déjà aller et venir entre elles, explorant sa petite bouche si chaude... Exactement comme son sexe pourrait le faire... Comme il avait envie que son sexe le fasse d'ailleurs. Pas tout de suite, ce serait trop simple. A la place, Vladislav le laissa explorer à son tour son dos par exemple. Lentement, il se cambra sous ses doigts, sous ses ongles à peine caressant. Là Novak pouvait remarquer la musculature de son dos puissant et pourtant esthétique en plus d'être harmonieux avec l'ensemble de son corps. Il sait qu'il est un homme fort, tout en son corps exprime cette force tranquille, jusque dans les muscles les plus apparents. On les sait fermes, imposants, mais ils restent d'une certaine façon discrets, jamais gonflés.

Alors qu'il s'installe plus à son aise au dessus de Novak, sa main libre descend rapidement sur le corps de sa peluche. Il défait simplement son uniforme, cette sorte de pyjama peignoir si doux, révélant en partie le torse du brun sous lui. Il continue de descendre, lui-même reculant légèrement, pour saisir l'élastique du boxer de Novak. Là, c'est parfait... Il l'abaisse, très lentement, légèrement... Mais s'arrête bien rapidement. Il ne lui donnera pas cette satisfaction, en revanche il vient caresser son aine du bout des doigts, la massant jusque sous son boxer. Comme sa cuisse vient presser son bas-ventre entre les siennes, il veut le mettre au supplice en éveillant ici et là son corps, l'assaillant seulement de caresses plus légères qu'une plume. Il le fixe de ce mélange particulier entre bienveillance et... Quelque chose de plus dangereux, ses doigts se mouillant toujours plus entre ses lèvres si chaudes...

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:39

Même si j’en ai l’autorisation j’ai l’impression de goûter au fruit défendu. Comme si au jardin d’Eden Vlad jouait le rôle de dieu, du fruit et du serpent... J’ai vraiment l’impression de tenter le diable. C’est presque trop beau… Et si je me retrouvai prisonnier après ça ? Et si je me laissais prendre dans la toile de l’araignée… Et si c’est le cas, le ficelage de l’araignée est très plaisant… Et j’ai hâte qu’elle m’injecte son venin. Je me retrouverai paralysé mais dans ses bras. Pourquoi pas après tout ? Et si je m’abandonnais à lui ? Qu’il fasse ce qu’il veut de moi à condition qu’il me garde avec lui…

Mais si je ne donne pas aux flics ce qu’ils veulent je risque d’avoir des ennuis… C’est grâce à eux si je n’ai pas de casier malgré tout ce que j’ai fait… Si je trahissais je ne sais pas pour combien d’années prison j’en aurai… Peut-être même la peine de mort…

Mais pour ne moment j’essaye de ne pas y penser. Je me concentre sur le regard de Vlad planté dans le mien… Et de sa main qui descend le long de mon torse pour me déshabiller, ce qui ne prend pas longtemps vu le peu de vêtements que je porte sur moi. Même si il n’est pas aussi direct que j’ai envie qu’il le soit. Je veux qu’il agrippe mon sexe et qu’il se mette à ma branler vivement, au lieu de tourner autour comme il le fait… Ah… Qu’est-ce que je bande ! Alors qu’il ne m’a touché à aucun endroit vraiment sensible. Je frissonne et mon corps et couvert d’une agréable chair de poule.

Il a souvent pressé son bas ventre contre moi mais plus comme réflexe dans son sommeil alors qu’il bande le matin, mais cette fois c’est différent il se presse à moi volontairement. Je sens son intimité contre la mienne et je me sens chauffer, même si ses vêtements nous séparent. Mes lèvres s’acharnent sur ses doigts en soupirant tout contre eux. Je les humidifie plus que des raisons et les suces comme je le ferai avec son sexe. Et de toutes mes forces je m’imagine que ça l’est, j’en ai tellement envie. Enfin… J’ai tellement envie de lui faire n’importe quoi de sexuel, j’ai envie d’entendre son plaisir, j’ai envie de le voir jouir, je le goûter. Je le fixe en ronronnant de plaisir, le regard suppliant de m’en donner plus. Je veux son corps, je veux lécher son sexe, je veux le sentir en moi et j’essaye de lui faire comprendre en rendant mon regard le plus lubrique possible. Si je n’avais pas ses doigts dans ma bouche je lui aurais déjà dit plusieurs fois « baise-moi ! ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:39

Au cas où Novak avait besoin d'un autre travail en plus, il pourrait toujours se faire une place dans la poésie ou dans ce genre de choses inutiles et pourtant si plaisantes à entendre. Le norvégien rêverait qu'on lui dise qu'au jardin d'Eden, il était ce tout si dangereux et pourtant aussi attractif qu'une lumière meurtrière... Jamais description n'aurait pu sonner plus vraie le concernant, tout comme aucun autre compliment n'aurait pu trouver meilleur écho chez lui. Dommage qu'il n'en ait rien entendu, un jour peut-être...

D'ici là, le dieu serpent au fruit défendu poursuivit son pèlerinage sur le corps qu'il ne connaissait que trop bien en surface. Quand il ne le voyait pas, il le ressentait tout près, collé à son corps, et ce durant des heures, chaque jour. Naturellement Vladislav savait quand Novak avait un peu plus froid que d'habitude, tout comme il pouvait être bouillant le matin... Bouillant comme à présent que ses doigts le dévoilaient toujours un peu plus dans la pénombre. Quel fruit adorable, juste prêt, à point pour être croqué. Tout dans son attitude lui prouvait que sa petite peluche était à bout, il aurait accepté n'importe quoi pourvu qu'ils puissent se jeter l'un sur l'autre et forniquer comme des bêtes en manque.

Maudit soit ce clair-obscur qui l'empêchait de voir tout à fait le regard de Novak, un regard qu'il apercevait pourtant si lubrique... Le norvégien se sentit un peu plus séduit, presque attendri par cette délicieuse petite bouche qui faisait tant d'efforts pour satisfaire ses doigts. Et lui qui ne cessait pas de jouer avec sa langue, la caressant sans relâche... Qui aurait pu croire que sa peluche pouvait être aussi faible à cause du manque ? Il avait clairement ses chaleurs, Vladislav ne pouvait que le constater, lui-même se sentant petit à petit contaminé par cette envie bestiale de baise pure et dure... Et s'il lui montrait un peu plus de lui ? Son sexe par exemple qui avait si bien su irriter la patience de Novak... Il était sûr qu'il se jetterait dessus en un temps record... Et qu'il le lui pomperait comme personne... C'était... tentant. Très tentant même...

Mais pas tout de suite, chaque chose en son temps. Vladislav se mit à le surplomber un peu plus, se penchant lentement sur le brun, ses lèvres effleurant l'une de ses pointes de chair, presque tendrement. Sa langue curieuse était sûre de ses gestes, elle se mit à le lécher en continu par petits coups, l'humidifiant bien avant qu'il ne se mette à sucer sa pointe franchement. Il tenait à le savourer, à le rendre fou sous de si petites attentions pourtant vivaces. Une fois repu du premier, il s'attaqua à son second téton, le maltraitant un peu plus de ses dents. Puis il se redressa de nouveau. Enfin... Tout à son calme, agissant avec un semblant de prudence, il baissa en une lenteur toute calculée le boxer de Novak, jusqu'à mi-cuisses. Déjà si dur...

- ... Combien de fois en as-tu rêvé ?

Il lui sourit, finement, ses doigts humides effleurant toute sa longueur charnelle. Son adorable queue qu'il emprisonnait petit à petit, toujours un peu plus contre sa paume... Avant de le branler lentement, toujours... Il le massait, gardant ce semblant de tendresse qui exaspérait plus qu'autre chose. Si chaud...

- Tu n'as pas peur qu'après cela je vienne glisser mes doigts sur toi, en pleine nuit comme au petit matin, peu importe ton état ?

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:40

Je me sens tellement chauffer à chacun de ses contacts. Sa peau fait brûler la mienne, je pourrais presque la voir fumer à chaque fois qu’il pose ses doigts dessus. Mais plus ça avance, plus je m’attends à le voir s’écarter d’un coup… J’ai du mal à croire qu’il accepte d’un coup si facilement… Est s’il était sur le point de me torturer… Me faire croire que je vais enfin pouvoir assouvir un de mes fantasmes et puis tout me retirer d’un coup ? Est-ce que je vais vraiment y avoir droit ? Si je n’espère pas je ne serai pas déçu… Mais si j’attends constamment le moment où il s’écartera de moi je ne profiterai pas… A choisir je préfère encore profiter de ce que j’ai et prendre le risque d’être déçu…

Il va s’occuper de mes tétons et je lâche ses doigts en gémissant. Je ne m’attendais pas à être si sensible à cet endroit mais ça me fait comme un choc électrique à chacune de ses sucions. Je n’arrive pas à me retenir de gémir, je ne savais pas que je pouvais gémir comme ça non plus… Je me croyais du genre inexpressif, qui vit son plaisir en silence et voilà que ces gémissements s’échappent seuls de mes lèvres. Et quand je commence à peine à me calmer il passe à l’autre téton je me remets à gémir de plus belle. Et plus il s’en occupe plus je bande dur… Il se redresse et je pousse une petite plainte contrariée qui est vite interrompue puisqu’il descend mon boxer et libère mon sexe.

-Je… J’ai perdu le compte…

Mon corps est si chaud et l’air froid autour de nous mord mon sexe brûlant et tendu, mais quand il pose sa main sur mon sexe je me sens d’un coup beaucoup plus réceptif et sensible. Mes doigts se serrent d’un coup sur les draps. Il est lent et tendre, c’est à la fois délicieux et frustrant. J’ai enfin ma queue entre ses doigts et c’est si… Bon… Mais j’ai une furieuse envie de le voir plus sauvage et plus bestial. J’ai tellement envie de me sentir comme une proie devant son prédateur…

-Non… J’en meurs d’envie depuis si longtemps…


Je le regarde et passe mes bras autour de sa nuque pour l’attirer à moi, j’embrasse son visage puis son cou, que je suçote et mordille en ronronnant de plaisir. Mes cuisses s’écarte et je pose un pied sur son mollet et le remonte jusqu’à sa cuisse pour la caresser. Ensuite je passe ma jambe autour de sa taille pour le serrer contre lui.

-Je ne demande que ça…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:43

Il pourrait encore fuir oui, se reculer au dernier moment, prétextant n'importe quelle bonne raison de le préserver de lui... Si Vladislav y pensait, il en aurait envie. Mais présentement, et heureusement pour Novak, il était bien plus intéressé par l'idée de le faire fondre qu'autre chose. Ça faisait un moment qu'il n'avait plus touché à qui que se soit, longtemps qu'il n'avait plus profité de la chair d'un homme. Les hommes... Autant il était capable d'humilier homme comme femme, autant il préférait se frotter à ses semblables masculins. C'était fascinant pour lui... Lire le cv qu'était leur peau, il préférait tellement plus lécher une cicatrice sur la poitrine de Novak plutôt que de profiter de seins refaits, gonflés au silicone. Peut-être parce qu'ils haïssaient profondément les plats artificiels ? Sans aucun doute.

Dans tous les cas, il ne pensait pas que Novak serait aussi sensible. Il ne faisait pas même l'effort de se retenir un temps soit peu. Il en était incapable... Il en avait vraiment envie à ce point... Il n'y avait qu'à lorgner sur son sexe pour s'en persuader. Si dur entre ses doigts... C'était tellement facile, il pourrait lui poser n'importe quelle question que Novak serait prêt à lui déballer tout ce qu'il voudrait savoir pour peu qu'il lui donne encore quelques caresses bien senties...

Cette pauvre petite chose devenue si lubrique par sa faute... Le norvégien s'excitait vraiment plus maintenant. Enfin il pouvait consommer le fruit de sa patience... Enfin il allait s'offrir ce petit plaisir, ce petit extra dans sa vie de tous les jours... Novak l'allumait si gratuitement, ce n'était pas pour s'en sortir à si bon compte, n'est-ce pas ? Vladislav afficha un sourire plus amusé, plus large sur ses lèvres de requin.

- Très bien.

Dans ce cas, il allait exaucer son souhait. Mais il dut premièrement se relever un peu plus malgré la constriction que Novak tentait d'appliquer sur lui. Une minute petit lémurien... Une seconde, le temps qu'il ouvre l'un de ses tiroirs et qu'il cherche dedans sous de la paperasse quelque chose d'utile... Une antiquité qu'il n'avait pas utilisée par ailleurs, ah voilà, son tube de lubrifiant. Il reporta par la suite son attention sur Novak, lui souriant doucement avant de le retourner d'un seul coup sur le ventre, les doigts coulant sur sa hanche pour le forcer à relever le bassin et à lui exposer tout ce qu'il avait de meilleur à lui offrir. Il ne serait pas spécialement tendre avec lui, oh non, pas si on en croyait le lubrifiant qu'il faisait déjà couler sur la ravissante pêche du brun, en récupérant sur ses propres doigts libres. Tout trempés... La main sur la hanche de Novak remonta jusqu'au milieu de son dos, le plaquant soigneusement contre le matelas. Bien, calme... Qu'il reste comme ça le temps que ses doigts humides se pressent contre sa petite entrée. Il était bien en train d'attoucher sa peluche... Enfin, il la massait intimement, il était doux...

Il l'était. Jusqu'à ce que ses lèvres s'étirent en un rictus plus sombre. Là, il se mit déjà à le doigter de son majeur couplé à son annulaire, les enfonçant d'un seul coup... Il les agita lentement.

- Effectivement... Tu es... Relativement étroit. Mais pas tant que ça.

Huhu, il sourit bien plus amusé, avant de se pencher sur la nuque de Novak, soupirant si près d'elle... Remontant à son oreille, Il murmura, suave...

- Une vraie chatte en chaleur.

Et il activa pour de bon ses doigts, les faisant aller et venir en lui aussi rapidement que possible, brusquement, intensément, pendant de longues secondes. Encore et encore... Il le forçait à garder les cuisses plus écartées, rien que pour lui... Rien que pour ses doigts qui se firent à nouveau tendres et soigneux. C'était excitant... On ne peut plus stimulant...

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:43

En fait je me suis tellement mis en tête qu’il pourrait s’écarter que je suis surpris de le voir rester contre moi et de continuer à s’occuper de mon corps. Et quand je le vois fouiller le tiroir, j’observe sa main avec attention pour voir ce qu’il va sortir… Une corde ?... Des menottes ? Un préservatif…

Il prend un tube en je ne peux pas m’empêcher de sourire. Du lubrifiant ! Il fait les choses bien dis donc ! Je me sens chauffer de plus en plus. Il ne me touche même pas encore aux endroits sensible pourtant je prends déjà tellement de plaisir. Un peu comme dans ces rêves érotiques ou un simple touché te fait jouir mais la jouissance de la réalité n’a absolument rien de comparable. La sensation que j’ai en ce moment c’est celle-là qui parcourt mon corps, celle qui me prend encore plus dès que Vlad me retourne et m’incite à redresser le bassin. Cette position est tellement excitante, se serre mes doigts sur le coussin n’osant pas regarder vers lui de peur encore de le voir s’éloigner.

Le lubrifiant coule entre mes fesses et je frisonne au froid de ce gel sur mon entrée apparemment bien chaude et frétillante. Il me pousse sur le matelas et je me laisse faire. Je vais finir par me blesser les lèvres à force de les mordiller. Il vient caresser mon entrée et je ne peux pas m’empêcher de me cambrer légèrement pour redresser un peu mes fesses (moins fort que pour la position dans laquelle il m’avait mis un peu plus tôt) pour lui présenter mon entrée. Je ne retiens pas mes soupires d’aises alors qu’il masse mon entrée sans rien faire de plus pour le moment. Je trouve ça si agréable, depuis le temps que je n’ai plus été touché là… Ou alors juste par moi-même mais ça n’est pas la même chose…

Quand il enfonce enfin deux doigts en moi je ne retiens pas mon gémissement soulagé. Je suis étroit oui et c’est légèrement douloureux mais je m’en fous. Il aurait pu me foutre sa bite directement s’il avait voulu ! Tout ce que je veux c’est qu’il me baise et qu’il le fasse vite ! Mais apparemment Vlad a envie de faire ça bien et prendre son temps… Et après tout ce n’est pas plus mal. Je peux mieux profiter du plaisir. Je profite du va et vient de ses doigts en moi.

A ses mots au creux de mon oreille je souris et miaule en ronronnant de plaisir. Oui une chatte en chaleur, c’est précisément ça. Je présente mes fesses je les agite en suppliant pour qu’il me prenne et quand ça sera fait je pourrai redevenir calme…

Mais là les ronronnements m’échappent, ses va et viens sont plus secs et plus rapide, j’agrippe le coussin et enfouis mon visage dans le coussin pour étouffer mes grondements de plaisir. Plus il va et vient en moi et plus mon bassin se redresse. J’ai déjà envie de beaucoup plus que ses doigts. Mais… Il ne faut surtout pas que j’espère… Je ne dois pas oublier qu’il ne faut pas que je m’attende à ce qu’il aille jusqu’au bout. C’est bien trop beau pour être vrai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:47

Oh non, jamais de menottes, de corde ou de bâillon pour une première fois, pas chez lui en tout cas, question de principe. Vladislav était un homme prévoyant, ce lubrifiant... Bien qu'il évitait très soigneusement de ramener une quelconque conquête chez lui, il l'avait gardé. Pour une occasion exceptionnelle, pour Ian peut-être bien... Sait-on jamais que le brun se décide finalement à moins se méfier de lui... Toutefois, il ne fallait pas penser qu'il accordait une attention particulière à ce tube. S'il devait l'utiliser, il le ferait, comme un bon sirop contre la toux. C'était fait pour ça, il n'allait pas l'encadrer après des années de stagnation dans son tiroir.

Il allait l'utiliser sur Novak, cette brave peluche, histoire de le faire patienter, de le faire languir... Eh quoi, cela faisait des mois déjà qu'il attendait, il pourrait se retenir encore l'espace de quelques minutes. Le temps que le norvégien ne le rende parfaitement glissant, qu'il le détende... Qu'il prépare son terrain spécialement pour lui, pour s'épanouir dans cette chaleur qu'il titillait déjà avec acharnement du bout des doigts. Il pouvait ressentir les émotions contenues de Novak par ce biais-là. Il en avait tellement envie, ses muscles le lui faisaient savoir, ce n'était déjà plus suffisant pour eux, ils pouvaient endurer pire, bien pire que cela... Ils le suppliaient muettement mais agressivement de le baiser sauvagement, sans aucune retenue... Soit, il le ferait. Quel corps agressif malgré son calme apparent, Novak était très maître de lui, c'en était étonnant. Etonnant car très différent de ce que beaucoup de corps inexpérimentés pouvaient lui dire au même stade...

Enfin, Vladislav retint un ricanement alors qu'il entendit sa peluche miauler. Il était tellement prêt à le recevoir... Il aurait pu lui faire n'importe quoi, n'importe quoi d'obscène et d'inhumain que Novak lui aurait très certainement pardonné dans le feu de l'action. Qu'il le tronche, qu'il l'utilise vulgairement... Il ne demandait que ça. Peut-être parce que ça faisait longtemps, Vladislav était plus d'humeur à accéder à sa requête. Il éprouvait du dédain, une certaine morgue, envers ceux qui osaient attendre une franche baise de sa part sans y avoir été invité. Ceux qui insistaient étaient les pires...

Mais parfois, il en avait grandement besoin. Pour décompresser, oublier tous ces idiots qui ruinaient rien que de leur présence ses plans superbes et méticuleusement préparés. Ils étaient si incommodants, ils le fâchaient intérieurement si facilement... Ces sous-merdes qu'il faudrait réduire au silence éternel... Sans ajouter un mot, il défit le haut de son propre pantalon, faisant glisser sa ceinture comme le tissu habituellement serré, ajusté sur sa peau, sa braguette aussi... Juste ce qu'il fallait, il n'aimait pas se déshabiller rien que pour ça. Ça perdrait de son charme... Bref, il attira sèchement le bassin de Novak à lui, le forçant à garder les cuisses écartées comme elles l'étaient jusque-là. Il adorait ça... Cette sensation de pouvoir, de soumettre autrui de façon aussi humiliante pour tout avis externe au leur... Sautant ses jeux habituels de préliminaires, il exauça enfin Novak, le pénétrant d'un seul coup net, s'ancrant déjà profondément en lui, aussi loin qu'il le pouvait.

- ...

Soupir, ça faisait longtemps... Novak était étonnamment chaud autour de sa queue, humide... Il chercha à aller plus en profondeur encore, désireux de se loger entièrement en lui. Ses mains plaquées contre ses hanches le maintinrent fermement sous lui, plus histoire de bien lui faire subir les choses plutôt que de l'empêcher de s'enfuir. Novak ne fuirait pas. Pas après en avoir eu autant envie. Le norvégien sourit finement avant de commencer enfin à venir en lui, si peu sage... Il le limait déjà férocement, encore et encore, sans répit, il glissait tout entier en lui à chaque coup de rein, s'amusant à forcer ses moindres résistances restantes. Qui a dit qu'il tenait à ce que ça soit agréable pour Novak ? Il tenait à prendre son pied avant tout, à pouvoir gronder tout à son aise parce que son pieu faisait des ravages en lui...

Toutefois... Après un moment, il se retira complètement du brun, le temps de reprendre son souffle et de calmer sa respiration qui commençait à un peu trop se saccader à son goût. Il lorgna sur toute la cambrure de Novak, son tatouage... C'était élégant. Son sexe était toujours longuement tendu, il le regagne à nouveau d'une traite jusqu'à heurter brusquement son fond... Mais il ne fit rien de plus, restant sagement immobile, sans un mot... Son regard lourd observant le corps du brun, guettant sa réaction. Visiblement, il ne comptait pas reprendre de lui-même tout de suite.

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:47

Je me sens tellement chauffer. Je rêve de Vlad tellement souvent, depuis tellement longtemps. J’ai même du mal à me rendre compte que je ne suis pas en train de dormir, si ce n’est que le plaisir est bien plus intense que dans un rêve. Je lance un regard brûlant à Vlad alors qu’il me prépare et je me sens frétiller, j’ai envie de lui en moi. Je veux qu’il me démonte tellement férocement.

J’ai tout de même fait un sacré bout de chemin depuis la première fois que je me suis tripoté en pensant à un homme. J’ai beau dire que j’ai bien accepté on attirance pour les hommes, j’ai tout de même eu du mal à m’y faire au début. La toute première fois… C’était avec un homme que je voyais dans le métro tous les matins en allant à l’école. Au début je me disais que je l’admirais simplement. Qu’il était terriblement classe et que j’aurai voulu être comme lui. Un homme avec un air sévère, dans un costume propre sur lui. Il lisait toutes les semaines un livre différent. Je le regardais alors qu’il lisait, moi qui étais une graine de voyou, une veste en cuir, un t-shirt de groupe de métal et un jeans déchiré. Je ne faisais pas partie du même monde… Je n’en suis toujours pas d’ailleurs. Donc au départ il était pour moi comme un avenir inextensible et je me contentais de ça… Au départ je laissais faire le hasard pour me retrouver dans le même wagon que lui, mais au fil du temps j’ai commencé à le chercher pour rentrer avec lui, pour m’asseoir en face de lui. Et je n’ai compris ce que je ressentais que cette nuit-là… La nuit où j’ai eu mon premier rêve érotique avec un homme… Mon premier rêve érotique tout court en fait… A mon réveil je me suis dit que ça n’était rien… Que c’était un bug de mon cerveau… Mais ça a recommencé plusieurs fois… Très souvent…

Je ne suis jamais allé lui parler je n’aurai jamais osé, mais à l’école il y avait un mec… Il y avait une rumeur qui disait qu’il en était… Mes potes passaient leur temps à le maltraiter… Je me posais tellement de questions sur moi… Je me suis dit qu’il pourrait m’aider. Il avait l’habitude de se changer seul dans un vestiaire vide après les cours de sport. Les autres gars ne voulaient pas de lui avec nous de peur qu’il ne leur saute dessus sans doute… Je suis allé le rejoindre dans ce vestiaire. Je pense qu’il s’imaginait que je lui casserai la gueule ou un truc comme ça… Il faut dire que je ne devais pas avoir l’air très rassurant. J’avais mal au ventre à l’idée de passer le pas. Et puis ma tête naturellement n’est pas facile… Je l’ai plaqué contre les casiers pour l’empêcher de s’enfuir je voyais qu’il fixait la porte avec espoir. Il était tout tremblant, puis je lui ai demandé : « Comment tu as compris ? » Il ne voyait pas tout de suite ce que je voulais dire puis honteusement j’ai précisé ma question : « Comment tu as compris que tu aimes les hommes ? » Il a été un peu surpris mais il m’a expliqué timidement qu’il a eu du mal mais qu’il se sentait tellement mal avec les filles au niveau sexuel qu’il n’a pas eu trop le choix au début et que l’occasion s’est présentée d’essayer un homme et là il à découvert les plaisir du corps comme il ne l’avait jamais vécu. Avec les filles je ne me suis jamais senti mal mais j’ai tout de même testé avec un mec… Avec lui en fait… Et j’ai adoré ça. J’ai commencé à l’inclure dans notre groupe d’amis et on a recommencé régulièrement…

Si je ne devais pas rester discret sur ce que je fais j’aurai bien pris une photo en ce moment même pour lui envoyer et lui dire merci.

Vlad écart mes cuisses d’un coup, et je sens que le moment approche. Je chauffe si fort que j’ai l’impression que le lit pourrait prendre feu. Il me pénètre d’un coup sec et je me cambre en serrant les doigts sur les draps en poussant un grognement mêlé de douleur et de plaisir. Mais la douleur est tellement peu présente, j’étais déjà tellement dilaté et puis il m’a préparé…

On peut dire qu’il ne perd pas son temps, il commencer directement à donner des coups de bassin sauvage. Je n’arrive pas à retenir mes grognements de plus en plus rauques. Je tourne la tête pour le regarder. Il est tellement sexy, concentré sur ce qu’il fait, à essayer d’aller le plus loin possible. Mais il s’arrête d’un coup et je tourne la tête vers lui l’air suppliant. Pourquoi il s’arrête ? C’était de la torture ? Non ! Je veux qu’il revienne en moi. Je me penche vers l’avant laissant mon bassin en hauteur l’ondulant.

-S’il te plaît…

Je me mordille la lèvre inférieure. Non ne me laisse pas en plan comme ça ! Reviens vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:48

La vie, le passé de ses amants, Vladislav n'en avait jamais eu cure. Il ne voulait pas savoir qui ils étaient, encore moins ce qu'ils avaient pu faire. Non, tout cela cassait toujours son envie d'une nuit sans suivi. Il n'avait pas envie d'entendre le début de l'histoire de quelqu'un pour espérer entendre la suite, il ne voulait pas demander, savoir ce qui suivait... L'espace manquant jusqu'à leur rencontre. Mieux valait ignorer certaines choses, c'était comme un pacte tacite. Il acceptait de coucher avec qui il choisissait, mais en échange, il ne fallait pas espérer entendre des confessions de sa part sur l'oreiller. Hormis quelques pensées plus philosophiques, parfois à la limite de l'effrayant... Ça calmait la curiosité malvenue.

Alors le passé de Novak, ce qui avait bien pu lui arriver pour qu'il en soit devenu l'homme qu'il était aujourd'hui... Hum, sans façon. Ça n'intéressait pas Vladislav, aussi passionnante son histoire pouvait être. Il savait seulement qu'il était compétent dans son job, qu'il avait aussi d'autres qualifications plus... Frauduleuses. Ainsi que des motivations secrètes qui devaient très certainement le mener dans la panade. Et une drôle de tête, la tête de l'emploi. Donc rien de bouleversant. Catégoriquement fermé à ce sujet, le norvégien ne dirait donc rien de son propre passé, pas maintenant, pas quand il ne songeait plus qu'à le baiser. Novak n'avait pas besoin de savoir lui non plus certaines choses le concernant... Qu'il s'agisse de son premier homme, de sa propre conception de la sexualité depuis son adolescence... Chaque étape qui avait fini par faire de lui cet homme dominant, fait pour être imperméable, tendre comme brutal... Il se pliait aux convenances attendues de lui.

Ce qui différait cette nuit, c'était que Novak n'était pas un prétendant dont il voulait s'attirer les faveurs. Il savait qu'il les avait déjà, presque de droit, et ce depuis longtemps. Alors... Pas de pincette à prendre avec sa petite peluche. Il l'aimait pour son rôle, alors il le traiterait en conséquence. Qu'il soit gay ou hétérosexuel curieux... Aucune importance. Pour sa part, Vladislav n'avait jamais ressenti un malaise aussi intense par rapport à sa propre sexualité. Il se savait différent mais pas anormal pour autant. Il avait toujours regardé les hommes mais ça n'avait jamais été répréhensible, jusqu'à ce que l'occasion se présente naturellement à lui. Jusque-là, homme ou femme, ça n'avait pas spécialement d'importance car déjà l'un comme l'autre manquaient d'intérêt à ses yeux. La carrière avant tout... La carrière qui menait à tout, et plus vite qu'il ne l'aurait cru même.

Bref, ici et maintenant, Novak grondait sous les efforts de son sexe. Ce qu'il lui faisait subir était si jouissif déjà... L'avoir à sa merci, bien docile à ses exigences... Héhéhé, s'il en croyait le rythme de ses soupirs, ça ne devait pas être désagréable pour lui. Evidemment... Sa peluche n'avait attendu que ça... Jusqu'à ce qu'il se retire à nouveau et que Novak accuse le coup. Il avait peur ? Il craignait de ne pas être satisfait jusqu'au bout ? Oh ce regard... Vraiment très craquant. Vladislav glissa à nouveau sa fierté érigée entre les fesses du brun, les resserrant dessus, se masturbant vulgairement entre elles, en toute rapidité jusqu'à venir haleter doucement, sensuellement... Son érection... aurait pu encore plus se raidir rien que pour ça, rien que pour ressentir la frustration de Novak juste dessous. Qu'il se rassure... Le nordique n'était pas si cruel non plus, pas quand il malaxait aussi généreusement sa petite croupe ferme, l'écartant, la resserrant en alternance tout contre son membre... Parfois il s'amusait à effleurer du pouce sa petite entrée, testant sa chaleur sans jamais la pénétrer. Il semblait vraiment aimer la sodomie...

- S'il te plait, qui ?

Fufu, amusé, le norvégien finit par se coucher aux côtés du brun, le forçant à adopter la même position. Là enfin, il se faufila tout contre son dos, glissant de nouveau son érection tout contre sa petite entrée. Enfonce ou n'enfonce pas ? Il joua encore et encore tout contre son intimité, la pénétrant d'un coup sec seulement de son gland... Se retirant, pour se renfoncer encore un peu plus en lui... Ce qu'il adorait ça... Frustrer, encore et toujours, jouer avec les nerfs... Il sourit derrière Novak, observant sa nuque.

- ...

Il la trouvait... Excitante... Et ça ne datait pas d'hier... Très stimulante, il aimait le dégradé de longueur de ses cheveux... Il ne résista pas longtemps à l'envie d'y déposer quelques petits coups de langue humides, enfonçant légèrement ses crocs avant de soupirer un gémissement tout bas contre sa peau claire. Ça l'excitait... Vraiment... Quoi qu'ait pu dire Novak, le nordique releva sa cuisse, l'attirant à lui, avant de s'enfoncer pour de bon en lui, comme plus tôt. Ses doigts se crispèrent sur sa peau alors qu'il enfonçait davantage son visage dans son cou. Il recommençait... Ses féroces va-et-vient, fermant les yeux.

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:49

J’ai l’impression de n’être qu’un objet. Un jouet avec lequel il s’amuse, et cette idée ne m’a jamais autant excité. Oui, qu’il joue avec moi jusqu’à me casser en morceau. Qu’il m’use jusqu’à la moelle. Si je ne peux plus bouger quand il en a fini avec moi, peu importe… Tant mieux. Je sais qu’il s’amuse avec moi qu’il n’essaye que de me torturer en se retirant comme ça. Et la domination qu’il exerce sur moi me fait tourner la tête. J’ai tellement envie de le sentir à nouveau en moi, je sens ma petite entrée frétiller d’envie et de frustration.

Il pétrit mes fesses joues avec et je gémis comme un animal souffrant. J’ai envie qu’il revienne en moi, plus il joue avec me croupe plus j’en ai envie. Et à chaque fois qu’il frôle mon entrée je sursaute sous un choc violent de plaisir bref. Je le veux, je le veux, je le veux !!!

-S’il te plait… Vladislav…

Ce n’est peut-être rien mais le fait d’avoir prononcé son prénom en entier me fait trembler de plaisir. J’aime imaginer que très peu de gens l’appellent ainsi, et le fait de le dire me donne l’impression d’être un peu spéciale. Je me monte la tête, mais j’ai toujours le droit de fantasmer n’est-ce pas ? J’ai le droit d’imaginer que je suis le seul pendant qu’il me baise non ? Même si une fois terminé je remets les pieds sur terres… Juste maintenant, je veux le croire. Promis j’oublierai tout ça ensuite.

Vlad s’allonge à côté de moi et je comprends tout de suite ce qu’il veut je me couche à mon tour en lui tournant le dos. Dos que j’arque pour présenter mes fesses à Vlad qu’il puisse y avoir accès.

-Aah …


Son érection qui se frotte contre mes fesses. Elle est sur chaude et si dur, je me frotte à lui moi aussi en insistant et soupirant d’envie… Sa langue qui passe dans ma nuque puis ses crocs dans ma peau… Je ne sais pas ce qu’il se passe mais ça fait battre mon cœur plus vite. Je gémis sans pouvoir me retenir et je le laisse relever ma cuisse. Puis quand il me pénètre à nouveau d’un coup… ENFIN ! Je pousse un cri de plaisir soulagé et m’accroche au matelas pour supporter ses coups de reins déjà sauvages. Je colle mon dos tout contre le sien et tourne la tête pour embrasser son front alors que son visage est calé dans mon cou. Mais je ne peux pas me retenir de gronder de plaisir, les doigts serrés sur les draps. Maladroitement je ramène un bras derrière moi pour l’enrouler autour de la nuque de Vlad restant collé tout contre lui.

Je n’en peux plus, je me contracte sur son sexe, le relâche parfois aussi mais je sens que je ne vais plus tenir très longtemps. J’ai envie de jouir, mais j’ai envie que ça dure encore longtemps…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:53

Un objet... Oui. Sa peluche. Donc pas n'importe quel objet non plus, un qu'il avait finalement investi de manière, disons... sentimentale. Même s'il la torturait, il y tenait. Même s'il la mettait en pièces, ça restait sa peluche rapiécée. Puis... Novak avait fini par l'appeler par son prénom, intégral. Une chose que ne faisaient que les gens de sa connaissance qui finalement tenaient à lui faire comprendre leur mauvaise humeur, une espèce d'avertissement. Attention, ça devient sérieux Vladislav quand je t'appelle comme ça. Mais oui, mais oui. Il y avait aussi Luciano qui aimait à l'appeler ainsi... Enfin, ça n'avait pas la même signification que maintenant. C'était comme si, finalement, Novak s'était remis de lui-même à sa réelle place, distante, par rapport à lui. Vladislav sourit finement, amusé en y songeant. Quel bon garçon...

Novak ne fit pas le difficile non plus et suivit son mouvement, il frémissait tellement, pour un rien, au moindre geste de sa part... Si réactif, c'était on ne peut plus stimulant d'avoir un partenaire aussi excité. Très stimulant... Pour lui, rien ne valait le désir pré-sexuel, cette tension presque vibrante qui rendait la peau fébrile, si sensible... Ça lui donnait envie de baiser, bestialement. Ce qu'il se remit à faire une fois de nouveau logé au chaud en lui... Vladislav gronda, agrippant la chair de Novak, resserrant ses doigts sur sa cuisse. C'était bon de l'entendre gémir comme ça, comme une bête agonisante qui luttait malgré tout, qui avait des sursauts de temps en temps dans la gorge... Et ça lui donnait une tout autre envie, difficile à canaliser en plein ébat...

Sa main libre finit par remonter jusqu'à la gorge du brun qu'il caressa, mordant sa nuque en même temps, sans réduire la cadence de son rythme soutenu... Il avait le souffle lourd, chaud, il voulait le pénétrer encore plus loin... Lentement, ses doigts se resserrèrent sur le cou de Novak, sans lui faire mal, juste pour le tenir, pour ressentir sa pomme d'Adam, ses vibrations, sous sa paume... Il voulait ressentir l'effet qu'il pouvait avoir sur son souffle, sa respiration, son timbre de voix... C'était pas mal comme ça, ils étaient particulièrement bien imbriqués, s'entravant l'un l'autre... Vladislav lui sourit plus largement, pas mécontent alors qu'il ralentissait ses coups de rein pour onduler plus suavement en lui, cherchant à lui procurer une certaine forme de massage interne... Il vint mordre plus sèchement son cou, puis le haut de son épaule, avant de reprendre...

De reprendre ses furieux coups de rein. Il était bien décidé à l'achever dignement, jusqu'au bout, en martelant l'intérieur de sa chaude entrée, haletant lui-même en un grondement sourd contre la peau de Novak. Il avait chaud.. Si chaud que la sueur lui coulait le long des tempes, du front... Celui-là même que Novak avait embrassé... Vladislav avait beau être excité, il sentait qu'il pouvait tenir encore un moment, alors il en profita... Pour forcer encore ses va-et-vient à devenir plus violents encore, à réellement culbuter le brun à qui il avait relevé au maximum la jambe, non pas sans une arrière-pensée sadique... Comme ça Novak avait de quoi être tiré, vraiment utilisé par lui... Et il n'arrêterait rien, pas tant que le brun n'avait pas joui avec force... C'était bien ce qu'il avait voulu après tout, non ?

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 23/01/2016


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:53

Est-ce que ça me suffira vraiment ? Je me disais que c’était un besoin brûlant et que mon envie intense serait passée une fois qu’il m’aurait baisé… Mais… et si au lieu de me sentir satisfait je devenais accros… Vlad ne le sait pas, peut-être qu’il s’en doute, mais pour moi c’est comme un adieu… Il ne faut pas que j’oublie pourquoi j’en suis là… Dès demain je dois chercher mes infos puis quitter mon poste et devenir à nouveau quelqu’un d’autre…. Un autre Novak… J’aimais bien être Novak Brynsteinn… Pour une fois que je reprenais mon vrai nom…

J’aimerai pouvoir lui avouer la raison pour laquelle je voulais absolument être à son service, et lui dire que j’ai renoncé à tout ça et que je voudrais juste travailler pour lui… Mais s’il apprend ça… Qu’est-ce qu’il va me faire ? … J‘ai envie de dire merde aux flics… Je veux rester avec Vlad.

Ses doigts s’enroulent autour de ma gorge sans serrer trop fort et ses crocs dans ma nuque ces simples gestes m’excitent deux fois plus. Ce symbole de domination totale, ma vie entre ses doigts. Si il serrait maintenant jusqu’à m’étouffer ça ne serait pas grave… Là maintenant je me moque de tout le reste. Il est en moi il me démontre brutalement. Je ne tourne qu’autour de ça… C’est tout ce qui compte. Je pousse des grondements de plaisir rauques.

Il peut remonter ma cuisse autant qu’il le veut. Je suis souple mais aussi je suis prête à le laisser me désarticuler si ça lui fait plaisir. Mon corps est offert à la moindre de ses envies. Mais je ne tiens plus beaucoup et jouis lourdement. J’ai l’impression de me vider complètement. Je n’ai pas le souvenir d’avoir déjà jouit si fort. Vlad qui tient tellement à la propreté de ses draps… Je pousse un long râle d’extase, comme une plainte, un soulagement. C’est à la fois douloureux et à la fois tellement agréable. La frontière entre la souffrance est l’extase est si faible… Mon cœur bat à une de ses vitesse et mon corps est si chaud, la sueur qui perlait sur mon front et mon dos coule maintenant sur ma peau, les articulations de mes genoux sont trempées. J’ai jouis mais je donne un coup de bassin vers Vlad pour lui signifier de ne pas s’arrêter. Je veux qu’il me remplisse, je veux sa semence en moi, je veux de lui en moi avant de m’effondrer. Mes bras me tiennent à peine, je tremble de tout mon corps et je n’arrive pas à ravoir mon souffle. J’ai la gorge sèche comme su je venais de courir un sprint.

Achève-moi ! Finis-en avec moi !!! Baise-moi jusqu’à ta jouissance. Utilise-moi comme l’objet qui t’appartiens que je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'Alligator

avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 19/01/2016
Localisation : Toujours un cran au dessus de toi ~


MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   Lun 25 Jan - 13:54

A l'heure actuelle, rien n'avait réellement d'intérêt pour Vladislav hormis son envie bestiale de dominer corps et âme sa peluche. Les sentiments, demain, il n'en avait que faire. Il vivait le présent sans se préoccuper du reste, inutile de gâcher pareil moment avec de futiles pensées, surtout pas quand justement il était vide de toute pensée. Seulement du ressenti, un véritable instant de vie... Le comble quand il savait très bien qu'il n'aurait qu'à presser plus sur sa gorge pour l'étouffer pour de bon. Impensable. Il avait besoin encore de ses services. Ainsi, Vladislav resserra sa prise mais la relâcha finalement avant d'agripper brutalement sa taille et le marteler aussi fort qu'il en était capable. Un démon... Il pouvait en être un, parfaitement dominant, qui ne supportait pas la moindre résistance incongrue.

Il se l'était permis, Novak le lui avait permis également. Il pouvait le baiser autant qu'il le voulait, comme il le voulait... De quoi faire sourire la bête qui gronda alors que Novak finit par jouir... Tant pis pour ses draps. Si Vladislav avait ralenti son allure le temps de profiter de son resserrement soudain, il reprit sa cadence folle immédiatement à son coup de bassin. Il y venait, il y venait, que Novak ne s'en fasse pas... Pourquoi ne profiterait il pas de son corps jusqu'au bout après tout ? Il le souillerait comme Novak le désirait aussi. Le norvégien se mit à râler plus férocement, plantant en profondeur ses ongles dans la chair de sa peluche. Il prit son temps, s'amusant à tester sa propre endurance, mais il finit par jouir intensément en lui après de nouveaux coups de rein plus que brutaux. Si avec ça Novak remarchait le lendemain... Il mériterait une médaille.

Vladislav se déversa enfin en lui, tout au fond, grondant lourdement au dessus de Novak, gardant sa proie soigneusement sous lui et ses ongles. Il déchargea complètement en lui, haletant comme une bête longuement sollicitée. Sa tête était vide... Seul l'orgasme parcourait le moindre de ses muscles. Il ferma les yeux un moment, le temps que sa tête tourne moins et que l'envie de se déloger ne l'inspire. Ce qu'il fit après un dernier coup de rein rude, se retirant tout aussi franchement. Le norvégien soupira longuement, contemplant l’œuvre qu'il venait d'achever. Il resta neutre un moment, admiratif, avant de sourire finement. S'était il évanoui ? Il aurait eu de quoi.

- Bien, bien.

Il patienta un moment, histoire de reprendre son souffle, de récupérer également physiquement avant de se redresser et de quitter le lit, prenant quelques affaires au passage.

- Je suppose que je ne peux pas compter sur toi pour changer les draps.

Difficile de savoir s'il le disait en tant qu'ordre, en tant que déception ou encore en tant que pique-ego. Mais il ne plaisantait pas à tous les coups. Il laissa Novak dans son état, histoire qu'il récupère de son côté, préférant rejoindre la salle de bain. Il était fatigué oui, mais il n'avait aucunement envie de se coucher dans sa propre sueur. Sa douche ne durerait pas longtemps, seulement le temps d'apaiser ses muscles et de se parfumer au gel. Il aimait cette odeur dans son lit.

_________________
Quand ma petite scandinaaaave... ♫ ~ It's a rich man's world ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Traître! [pv Vlad] +18   

Revenir en haut Aller en bas
 
Traître! [pv Vlad] +18
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tournoi pvp Multi organisé par L'ordre de Vlad
» [Vlad SunDjin] [Validée par Yuki]
» Quand le dessin se réalise... (Yasukun Vlad Lucifer) [terminé]
» HAITI YON PARADI OU YON LANFE AVEC R G P POU LUCIFER ????
» Traîtrise chez les Naugrims

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
City of Vices :: | Les habitats de Vladislav |-
Sauter vers: